Lancée en mi-2019, l'Association pour la Promotion des Jeux Vidéos au Mali (APJVM ) ne cesse de multiplier les initiatives. Le 15 février 2020,  elle a organisé une table ronde avec les journalistes au Palais de la Culture de Bamako, en vue de discuter du rôle des hommes de médias dans le processus de la valorisation de L-Sport au Mali. 

Cette table ronde vise à impliquer davantage les hommes de médias dans ces Jeux Vidéos pour une meilleure visibilité de la discipline dans notre pays. Ainsi, selon son président, Amadingue Sagara, les activités de l’APJVM entrent dans le cadre de l’accroissement économique des couches défavorisées par l’appui technique et financier de leurs initiatives génératrices de revenus relatives aux jeux vidéos. L’une des activités de l’association est aussi la création et l’entretien des sites web, de forums de discussions, de blocs, ainsi que des réseaux sociaux en rapport avec les jeux vidéos. Une action qui, selon Amadingue Sagara, ne saurait se réaliser sans l'implication réelle des journalistes. « Nous sommes d'accord que nous ne pourrons rien réussir sans les journalistes. Voilà pourquoi, nous voulons qu’ils soient au cœur de nos actions, propositions de techniques et communications afin de faire de ce jeu une discipline à part entière au Mali »,dit-il. 

Ainsi, au cours de cette rencontre, l’accent a été mis sur le rôle des journalistes dans le processus de valorisation de L-Sport au Mali. Parlant de ces jeux Vidéos, Amadingue Sagara a souligné : « Loin du débat stérile qui cherche à trancher s’ils sont bons ou mauvais, la popularité de ces jeux vidéos mérite une profonde réflexion. »

Toutefois, dans les jours à venir, les journalistes partenaires de l'APJVM sont invités à proposer un canevas qui permettrait à cette discipline de se vendre à la hauteur de son mérite. Une chose est sûre, l’univers du jeu vidéo s’est considérablement enrichi. C’est une discipline que l'APJVM veut professionnaliser, à travers la mise en place d’une fédération à cet effet.

 Amadou Basso

Source : Ziré