Une année après le départ à la retraite de son ami, mais surtout son meilleur rival en football, Didier Drogba à l'âge de 40 ans,  Samuel Eto'o, lui aussi accroche les crampons, après près de vingt ans de belle carrière. L'attaquant des Lions indomptables a annoncé sa retraite internationale le 6 Septembre 2019 à l'âge de 38 ans, via son compte Instagram : « The end, vers un nouveau défi. Merci à tous, big love, adrénaline », a écrit sur les réseaux sociaux l'ancien coéquipier de Seydou Keita au FC Barcelone. Retour sur la carrière d'un joueur qui a marqué  son époque. 

Né en 1981, Samuel Eto'o Fils a connu une carrière exceptionnelle sur le plan sportif. En 718 matchs de compétition en club, Samuel Eto'o a marqué 359 buts et 56 buts en 118 sélections avec le Cameroun. Il est passé au moins dans neuf clubs à travers le monde.

Un début difficile

Repéré très jeune en France, Samuel Eto'o fait ses débuts en Ligue 2 au Havre avant d'enchaîner  des contrats à Saint-Etienne et à Cannes. Les difficultés vont l'obliger de revenir au bercail au Cameroun. Mais pétri de talent, le jeune attaquant tape dans l'œil des dirigeants du Real Madrid où  il signe un contrat en 1996 à seulement 15 ans chez les jeunes de la Casablanca. Mais Eto'o finit par être prêté par le Real à Legandes (un club espagnol de 2ème division) pour la saison 1997-1998. Une année après, le Lion fait son retour à la Maison Blanche  sans jamais réussir à s'intégrer dans l'équipe première. Il est ensuite prêté à l'Espagnol de Barcelone entre Janvier 1999 et juin 1999.

Le début d'une longue série

Finie la tourmente, l’attaquant star du Cameroun, Samuel Eto’o, considéré comme l'un des plus grands joueurs africains de tous les temps, rejoint très rapidement le voisin Catalan du FC Barcelone, le rival de son club formateur en 2004. Une couleur sous laquelle il va marquer une belle partie de son histoire avec le ballon rond. Serial scorer, Samuel Eto'o, le buteur en série, va se fondre dans le moule de l'attaque catalane où il va former successivement un trio d'attaque avec Ronaldinho et Thierry Henry puis avec Ronaldinho et Messi. Avec Barcelone, l'ex-capitaine des Lions indomptables a remporté deux ligues des champions européennes. Un peu avant, dans les années 2000, Eto’o savoure ses premiers trophées, en remportant  les Jeux olympiques et deux Coupes d’Afrique des Nations (2000, 2002) avec le Cameroun et trois Ligues des champions, soit deux avec le FC Barcelone (2006, 2009), puis l’Inter Milan (2010). Formé au Real Madrid, c’est en Catalogne (2004-2009) et en Lombardie (2009-2011) que cet avant-centre a connu ses plus belles heures en club, avant de connaître une fin de carrière de globe-trotter (Russie, Angleterre, Italie, Turquie et Qatar). Eto’o a marqué en tout 359 buts en 718 matchs toutes compétitions de club confondues.

Des faits marquants !

Si collectivement,  l'attaquant a marqué des statistiques importantes, il reste tout de même le meilleur buteur de l’histoire de la CAN avec dix-huit réalisations. Aussi, Samuel Eto'o a-t-il le  record de sacres comme meilleur joueur africain de l’année à  quatre reprises, un record codétenu avec l’Ivoirien Yaya Touré. Il est aussi le meilleur buteur de l’histoire de la sélection camerounaise avec 56 buts en 118 sélections.

Autre fait marquant est qu'Eto'o est le seul joueur africain à avoir remporté trois Ligues des champions de l’UEFA (LDC) : 2006, 2009, 2010. Une compétition dans laquelle il est le seul africain ayant joué le plus de matches en compétitions interclubs de l’UEFA, soit 113 rencontres devant Drogba qui est en revanche celui qui a disputé le plus de matchs en LDC et à la fois le meilleur buteur africain en C1 et dans toutes les compétitions de l’UEFA. Par contre, Eto'o est le meilleur buteur africain en finale de LDC : 2 buts (un en 2006 et l'autre en 2009). Âgé de 38 ans, le tout fraîchement retraité va désormais travailler comme collaborateur du président de la Confédération Africaine de Football (CAF), tout comme Didier Drogba.

Amadou Basso

Source: Ziré