Les jeux vidéo constituent un sport fortement pratiqué au Mali, comme dans la plupart des pays de la sous-région, notamment chez les adolescents. Pour donner plus de chance à ses pratiquants, une association appelée Association pour la Promotion des Jeux Vidéo a été créée. Le lancement officiel de ses activités a eu lieu le 24 août 2019 dans les locaux du Stade Ouenzin Coulibaly, à la faveur dun point de presse.

Initiée par Amadingué Sagara, non moins directeur de publication du journal ‘’Soloni’’, l'Association pour la Promotion des Jeux Vidéo au Mali (APJVM) compte contribuer à la croissance économique chez les couches défavorisées par l'appui technique et financier aux activités génératrices de revenus et à la promotion des jeux vidéo dans notre pays.

Ce qui, selon le président Sagara, passe par la création et l'entretien de sites internet, de forums de discussions, de blogs ou de réseaux sociaux en rapport avec les jeux vidéo. « Les jeux vidéo sont une discipline à part entière qui fait des merveilles sous d'autres cieux. Ici, ces jeux sont pratiqués au quotidien par beaucoup de jeunes et adolescents. Mais jusqu'à présent, ils sont restés au stade d'une simple distraction. Nous pensons et avons jugé nécessaire de médiatiser et rentabiliser ce sport afin que ceux qui souhaitent en faire leurs activités sportives professionnelles, puissent en tirer profit. En effet, les jeux vidéo sont comme le levier de la transformation numérique », a-t-il déclaré.

Pour expliquer l'importance de cette discipline, Amadingué Sagara a rappelé qu’une récente étude en Europe a montré que les jeux vidéo sont le produit culturel le plus cher de l'histoire avec un coût de production supérieur à 600 millions de dollars. Toutefois, il a ajouté que ces jeux sont censés dépasser la barre des 10 milliards de dollars de revenus. « Des montants qui peuvent surprendre ceux qui ne sont pas familiers au secteur », a-t-il déclaré.

Des ambitions salutaires !

Selon l'Association pour la Promotion des Jeux Vidéo au Mali, promouvoir ce secteur au Mali est une occasion de contribuer à l'évolution des pratiques vidéo ludiques avec la transformation numérique. Ainsi, l'APJVM, composée d'un bureau d’environ vingt-deux membres, compte exploiter ce secteur de façon massive au profit des amoureux du domaine. « Nos ambitions sont nombreuses. Nous comptons faire des jeux vidéo une des disciplines les plus enviées au Mali et dans la sous-région avec la construction de salles de jeux, la formation des journalistes et acteurs (arbitres, entraineurs) en la matière. Pour résumer nos propos, les jeux vidéo sont une alternative très crédible aux formations traditionnelles. Ils se sont révélés être des outils pédagogiques très puissants dans le monde de l'enseignement et pourraient être potentiellement d'excellents leviers pour accélérer la transformation numérique des entreprises », a souligné Amadingué Sagara.

Dans ces activités, l'APJVM entend mettre un accent particulier sur la sensibilisation en matière de sécurité informatique et de développement durable. « Nous vivons dans un quotidien où la technologie et le numérique sont de plus en plus présents, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Et là encore, les jeux vidéo représentent une belle opportunité pour aider les utilisateurs à mieux appréhender la technologie dans toute sa complexité. Les jeux vidéo concentrent tous les attributs du numérique (social, mobile, simulation virtuelle...) et sont donc logiquement à l'avant-garde des dernières innovations », a déclaré le président de l'association pour la promotion des jeux vidéo au Mali, Amadingué Sagara.

A court terme, l'association compte organiser au moins une compétition nationale de jeux vidéo, d'ici la fin de l'année 2019.

Amadou Basso

Source : Ziré