Les douaniers de Kourémalé ont appréhendé très tôt lundi matin un véhicule de type 4x4 contenant 45 cartons de viande de poulets en état de putréfaction avancé. Le véhicule conduit par un handicapé de nationalité malienne dégageait une puanteur insupportable. 

 Sur la base d'une information fiable, les gabelous se sont lancés à la recherche du véhicule qui sera immobilisé à 35 km de Kourémalé après une longue course poursuite. C'était à 1 h 45 mn. Au décompte, les agents des douanes ont noté 45 cartons de 10 kgs, soit 450 kgs de pièces de poulets. Le délinquant avoue s’être approvisionné à Siguiri, côté guinéen à 70 km de la frontière. 

 Après la saisie de cette mauvaise viande destinée à nos assiettes à la maison ou dans les multiples restaurants poussant dans la capitale comme une mauvaise herbe. A Kati, les responsables régionaux des douanes de Koulikoro ont inspecté le produit puant avant de féliciter les agents des douanes de Kourémalé qui saisissent très souvent des produits frappés de prohibition total. 

 Le Lt-col Bourama Diakité, chef de la division des services de brigade a indiqué que la protection de la santé publique est une mission régalienne des services des douanes. Ce produit qui vient d'être soustrait du marché alimentaire est vendu à 25 000 FCFA le carton. La cargaison complète pourrait être vendue à plus d'un million de francs CFA aux restaurateurs. 

 Le délinquant est un récidiviste. Il y a deux semaines, il a été arrêté par les douaniers en possession de foie de bêtes pourris 29 décembre dernier, il a été appréhendé avec 41 cartons du même produit et du foie frelaté. "La douane n'est pas que fiscale" a insisté le chef de la division n'a pas manqué de féliciter les agents des douanes qui ont opéré cette saisie de viande frelatée. 

 Source: DGD