Dr. Témoré Tioulenta, ministre de l’Education Nationale

Prévue ce 11 mai 2019 au centre international de conférences de Bamako (CICB), la rencontre autour de la situation de l’école au Mali, décidée par le Gouvernement, a été reportée.

Alors que l’ouverture de ces travaux était fixée ce 11 mai 2019, à partir de  10 heures, au centre international de conférences de Bamako (CICB), le Gouvernement, dans un communiqué diffusé au journal télévisé de 20 heures 30 minutes, a décidé de reporter la rencontre sans pourtant apporter la raison.

Seulement, hier 10 mai 2019, après une visite du ministre de l’Education Nationale, Témoré Tioulenta, à la maison de l'enseignant à Bamako, les syndicats signataires du 15 octobre 2016 avaient décidé de boycotter la rencontre de ce matin pour une simple raison que l’approche n’a pas été  bonne de la part du Gouvernement. « C’est à la télé que nous avons appris la tenue de cette rencontre », avait lancé un responsable des syndicats signataires du 15 octobre 2016.

Il faut rappeler que c’est pour trouver une solution définitive à la crise au Mali que  le nouveau gouvernement avait décidé, dans un communiqué issu du conseil des ministres, de rencontrer, ce samedi 11 mai 2019 au centre international de conférences de Bamako (CICB), les syndicats d’enseignants, les parents d’élèves, l’AMSUNEN, l’AEEM, les chefs coutumiers et religieux et les partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale.

Selon le même communiqué la rencontre devait diriger par le médiateur de la République, Baba Hakib Haïdara, en présence des ministres chargés du dialogue social et de l’éducation.

Ousmane BALLO / Afrikinfos-Mali