Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a profité de son discours de présentation de vœux du nouvel an pour mettre définitivement un terme à la polémique autour d’un manuel controversé sur l’éducation sexuelle complète des enfants. “Le gouvernement a renoncé à poursuivre l’élaboration du programme controversé. Là-dessus, il a mon approbation pleine et entière“, a annoncé solennellement le président de la République.

S’adressant à la nation dans le cadre de sa présentation de vœux du nouvel an, le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita est revenu sur le programme controversé sur l’éducation sexuelle complète des enfants. Pour IBK, cette controverse n’aurait jamais dû avoir lieu.

Car selon lui,  rien de ce qui touche à notre identité et à nos valeurs ne doit être initié sans consensus des forces vives. ” Ceux qui me savent, savent que je ne suis pas à capituler devant les puissances de l’argent ou les lobbies d’idées.

Jamais ce complexe ne m’a habité et ne m’habitera”, a-t-il expliqué. Avant d’indiquer que les reformes sociétales aboutissent plus facilement par l’évolution des mentalités qu’au forceps ou par la méthode du fait accompli.

“Le gouvernement a renoncé à poursuivre l’élaboration du programme controversé. Là-dessus, il a mon approbation pleine et entière”, a-t-il annoncé.

Aussi, dans son discours, le président de la République a réitéré ses propos du 22 septembre et du 24 décembre concernant sa posture de main tendue.

“…Et je note avec beaucoup de plaisir et de bonheur que désormais il ne semble pas qu’il soit dans le vide. Tel est le Mali et son bonheur.

Que les fils du Mali viennent tous par les mains rassemblées boucher les trous de la jarre percée. Venons rassembler nos mains, allons tous rassembler nos mains”, s’est réjoui IBK.

Oumar B. Sidibé

Source : L’Indicateur du Renouveau