Après plusieurs semaines de bras de fer, le gouvernement a finalement décidé de payer les retenues faites sur les salaires des enseignants grévistes.

Dans un communiqué diffusé le 15 avril 2019, le gouvernement s’engage désormais à payer les retenues faites sur les salaires des enseignants grévistes. « Conformément aux instructions du Président de la République et en respect aux autorités coutumières et religieuses et l’ensemble des bonnes volontés, le Gouvernement de la République du Mali décide de la libération des retenues faites sur les salaires, pour fait de grève, du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale. Par conséquent, le gouvernement demande aux enseignants de reprendre les cours et réaffirme sa volonté de poursuivre le dialogue », précise le communiqué.

Malgré cet engagement, la Synergie des enseignants signataires du 15 octobre reste catégorique et maintient son mot d’ordre de grève de 23 jours, en cours depuis le 15 avril dernier. Elle précise également que le paiement des arriérés permet seulement de revenir sur la table des négociations, mais le retour à l’école reste conditionné à la satisfaction totale de ses doléances. «Les points de blocage restent toujours des blocages dans les négociations. Donc, les points de discorde entre le gouvernement et nous, ne sont pas satisfaits», précise Adama Fomba, porte-parole de la Synergie des enseignants signataires du 15 octobre.

Côté du gouvernement, son porte-parole, Amadou Koïta, soutient toujours que les autorités ne ménageront aucun effort pour mettre fin à cette crise.  « Des dispositions sont en cours pour sauver l'année scolaire », a-t-il ajouté.

Amadou Basso

Source : Ziré-Hebdo