Les syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 ont déposé à nouveau un préavis de grève de 23 jours.

Suite à la non-satisfaction des doléances, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont procédé au dépôt d’un nouveau préavis de grève de 23 jours soit 552 heures  sur la table de Madame le ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions  à la date du 27 mars dernier, avec rétention des notes, précise la lettre. 

En effet, cette grève commence à partir du lundi 15 au vendredi 17 mai 2019 inclus, lit-on sur la lettre. Notons que les points de désaccord sont  trois (3)  entre la partie syndicale et celle du gouvernement.

Rappelons que  les syndicats ont suspendu toutes les négociations avec la partie gouvernementale suite au blocage des salaires des enseignants. À cet effet, la coalition syndicale est déterminée à aller jusqu’au bout afin de satisfaire leurs doléances. À leurs dires, les négociations seraient liées au déblocage des salaires.

À titre de rappel, la rétention des notes est avec effet immédiat, c’est-à-dire à partir de la date de dépôt du préavis.

La Rédaction

Source: Le Pays