Plus qu'une histoire, le livre en photographie de Moussa Kalapo intitulé "Others Worlds" (D'Autres Mondes en français), est une véritable leçon. Cet ouvrage de photographies d'environ 30 pages raconte en effet l'histoire d'un jeune malien appelé Saba qui, malgré les difficultés de la vie et toutes les tentations de l'émigration, a résisté afin de se faire un avenir au Mali. La présentation dudit livre a eu lieu le 2 décembre 2019 au Centre Soleil d'Afrique de Bamako, sis à l'ACI 2000.

 Selon le résumé du mentor Minga S. Siddick, qui a traduit les images en écriture, ce livre "Others Worlds" est, au-delà des images, un conte philosophique en photo. Selon le mentor, ''entrer dans la vie d'un jeune qui, malgré toutes les tentations, résiste à l'appel de la Méditerranée pour goûter aux délices supposées de l'Eldorado et se bat chaque jour contre lui-même et contre les pesanteurs sociales pour avoir, non sans peine, son pain quotidien'', est un acte de courage que Kalapo a osé.

 Toujours selon Minga S. Siddick, auteur et journaliste indépendant, le travail de Kalapo sur la vie d'un autre jeune comme lui, qui a accepté de lui ouvrir sans rechigner et sa porte et son cœur, est un bel engagement pour une écriture photographique audacieuse qui, au-delà d'une simple narration, est un conte philosophique non pas seulement sur la capacité de résilience d'un homme, mais aussi et surtout sur « l'être là ». 

 Dans son intervention, le mentor a expliqué que dans le livre, "Saba est là ! Omniprésent. Même si parfois invisible", il est dans chaque photographie qui représente un paragraphe de son histoire, une part de sa vie.

Dans ses mots de remerciement, Minga S. Siddick, par ailleurs président de l'association culturelle "Écritures des Suds" a souligné qu’autant la vie de Saba est mystérieuse, autant la réalisation de livre par Moussa Kalapo est à féliciter. « En tant que littéraire, je dirais que c'est très impressionnant parce que c'est la première fois que je vois une belle narration, une biographie en somme, toute en images. Avec cette approche, Kalapo sort des sentiers battus»,a-t-il ajouté.

 Un vrai hommage à tous les non-émigrés !

 « L'histoire de Saba m'a intéressé parce que c'est avant tout quelqu'un que je connais, un ami dont je connais l'histoire par cœur. Souvent on parle beaucoup de ceux qui sont partis par la Méditerranée, mais on parle rarement de ceux qui sont restés au pays. C'est vrai, il est difficile de raconter la vie de quelqu'un surtout l'illustrer en images, mais lui c'est un ami que je connais et je sais qu'il y a eu beaucoup d'autres jeunes africains qui ont connu un peu la même histoire, c'est-à-dire ils ont eu toutes sortes de contraintes dans la vie mais ont préféré garder espoir et croire en leur pays tout en initiant des choses et je crois que ce livre sera un vrai hommage à eux tous », a précisé Moussa Kalapo.

 Interrogé sur le choix porté sur Minga S. Siddick pour coacher cet ouvrage, l'auteur répond : «M. Minga fut l’un de mes professeurs quand j'apprenais la photographie. C’est quelqu'un dont je connais les capacités intellectuelles pour ce genre de travail.  Voilà pourquoi je l'ai choisi comme mon mentor. »

 Saba Niaré de son vrai nom, le personnage que le photographe met en scène dans son histoire est un jeune malien qui a eu presque la même enfance ordinaire que tous les autres jeunes maliens avec pleins d'incertitude au cours de son évolution. Présent lors du lancement du livre, Saba se dit fier d'être illustré mais fier surtout du travail accompli par son ami Kalapo, auteur du livre ‘’D'Autres Mondes’’. « Le récit est un conte doux-amer autour d'un esprit rebelle, mais sympathique pour qui le meilleur n'est pas toujours ailleurs et qui montre que par la volonté, l'on peut transformer son enfer en paradis »,selon les mots du mentor Minga S. Siddick.. 

 Amadou Basso

Source : Ziré