Dans le souci de participer à la construction de la paix à travers des créations artistiques et littéraires, le Centre Soleil d'Afrique et l'Association "Ecriture des Suds" ont initié un projet intitulé ‘’POLYPHONIE  pour la paix’’ dont le lancement officiel a eu lieu le 9 Novembre 2019 au siège dudit Centre, sis à Hamadallaye ACI 2000.

 Ce projet qui s'étend sur une année soit courant 2020, a pour but de valoriser et d'exploiter à suffisance la force littéraire et artistique dans le but de contribuer à la consolidation de la paix au Mali. Financé par la République Fédérale d'Allemagne à travers son projet ‘’GIZ’’ à hauteur de plus de 20 millions de francs CFA, ce projet POLIPHONIE pour la paix concerne, pour l'instant, le District de Bamako et avec comme cible : le grand public.

 Pourquoi un projet Polyphonie pour la Paix au Mali? 

 Selon les initiateurs dudit projet, le Mali vit une grave crise depuis quelques années. Une crise qui, au fil du temps, se complexifie et ronge profondément la société qui semble de plus en plus perdre ses repères moraux et historiques. A côté de cela, les artistes, tant bien que mal, se complaisent dans une forme de débrouillardise solitaire. D'autre part, les jeunes élèves, lycéens et étudiants qui sont censés prendre la relève non seulement ne se donnent pas le temps de réfléchir sur les causes de la crise, mais aussi semblent tous ignorer la pratique artistique.

 Alors que le domaine de l'art est un créneau très efficace dans la recherche d'une stabilité sociale, et contribue à l'ouverture d'esprit à travers des messages véhiculés par les oeuvres. Ainsi, les  initiateurs de ce projet estiment qu'il est important que tous les citoyens associent leurs énergies pour cultiver la paix dans l'esprit des populations. Pour ce faire, les acteurs comptent impliquer le maximum de jeunes artistes talentueux pour mener à bien ce projet dans les semaines et les mois qui suivent. 

 C’est quoi Polyphonie pour la Paix?

 

Le projet "Polyphonie pour la Paix" est un grand projet fédérateur et participatif destiné à créer un espace d'expression artistique plurielle qui permettra à des jeunes artistes, étudiants et autodidactes, encadrés de réfléchir sur la crise que traverse le Mali, chacun dans son domaine. «Dans les efforts pour reconstruire une société déchirée par des crises récurrentes, on sous-estime beaucoup le rôle de l'art. Ici, nous allons inviter des artistes visuels (photographes, peintres, vidéastes) à nous proposer des oeuvres sur le thème "Construisons la Paix" », a précisé Hama Goro, directeur du Centre Soleil d'Afrique. 

 Selon Minga Siddik, président de l'Association "Ecriture des Suds", co-initiatrice du Projet, l'art et la littérature ont encore le pouvoir qu'il faut pour protéger le tissu social déjà fragilisé. « On veut cultiver la paix dans l'esprit des adultes qui ont déjà pris des plis en laissant de côté la jeunesse qui a tout l'avenir devant elle et qui a intérêt à s'imprégner des idéaux de la paix pour avoir des automatismes et des réflexes liés au pardon, à la réconciliation et à la tolérance. Voilà qui motive notre démarche auprès des jeunes lycéens et étudiants. Non seulement, ils vont découvrir la valeur symbolique des oeuvres d'art, mais aussi ils réfléchiront sur ces oeuvres et au-delà, sur la crise malienne et, ce faisant, à partir de leur compréhension des oeuvres d'art qui leur sont soumises, produire des textes de genres divers, sur l'idée de la "construction de la paix" dans le pays », a-t-il souligné.

Lire aussi : Projet ‘’Pinceaux de l'intégration’’ : les artistes peintres maliens et burkinabès exposent leurs œuvres !

 Pendant des semaines, au moins  trente (30) artistes vont participer aux ateliers de production artistique sur la paix, la cohésion sociale et la bonne gouvernance. Aussi, seront formés au concept d'atelier d'écriture par huit (8) coaches. De même quarante (40) élèves et étudiants vont produire des textes littéraires sur les conflits du pays à travers une lecture des oeuvres d'arts existants. Un catalogue d'au moins 1000 exemplaires sera également réalisé par les participants au cours de ce projet.

 Les populations (des milliers à moyen terme) seront donc sensibilisées sur la nécessité de la cohésion sociale et de la réconciliation à travers des différentes formes d'expression artistiques dont  douze (12) Prix sont réservés aux meilleurs producteurs. L'un des objectifs de ce projet est d'atteindre au moins 3 à 5 millions de personnes grâce aux réseaux sociaux, aux médias en ligne, aux publications et aux campagnes médiatiques à travers la presse écrite, parlée et audio-visuelle.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali