C’est officiel depuis le 12 Décembre 2018. Notre compatriote et non moins coordinateur national de la CN/CIEPA/WASH et  point focal de la société civile de SWA au Mali, Boureima TABALABA, a été nommé  secrétariat permanent de SWA. C’est une marque de reconnaissance pour ce pionnier du secteur AEPHA dans notre pays.

Le SWA en anglais (Sanytation and Water for ALL) et (Assainissement et eau pour tous) en français est un partenariat qui réunit des gouvernements, des organismes d’assistance extérieure, la société civile, le secteur privé et des organisations multilatérales aux niveaux national, régional et mondial. Les partenaires de SWA collaborent pour parvenir à l’accès universel à l’eau, l’assainissement et l’hygiène pour tous, en tout temps et en tout lieu.

Dans cette perspective, ils collaborent pour : Accroître l’intérêt politique ;  renforcer la planification, les investissements et la redevabilité au niveau national;  améliorer l’allocation et les effets des ressources ;  générer et utiliser des éléments de preuve crédibles pour améliorer la prise de décision;  consolider les processus regroupant plusieurs parties prenantes, la redevabilité mutuelle et la coopération. Dans la lettre de nomination, Mdm Catarina de Albuquerque Secrétaire Permanent a félicité Monsieur Tabalaba pour sa décision d’assumer ce rôle important qui est d’aider son pays et le partenariat plus large de SWA à accélérer la réalisation de sa vision d’un monde où tout le monde a accès à l’eau salubre et à des systèmes d’assainissement partout et à tout moment.

Mdm Catarina a rappelé que les organisations / réseaux de la société civile tels que la CN/CIEPA ont un rôle essentiel à jouer pour faire entendre la voix des communautés et des personnes que le partenariat vise à soutenir et pour contribuer au suivi des engagements pris par tous les partenaires dans le contexte du mécanisme de SWA de reddition de comptes y compris ceux du gouvernement malien et des agences de développement.

« En tant que point de contact SWA pour les OSC au Mali, nous espérons que vous contribuerez à améliorer le flux d’informations entre les organisations de la société civile (OSC) de votre pays et au-delà, et que vous renforcerez les liens entre les OSC et tous les autres partenaires de SWA, notamment les gouvernements, les partenaires de développement, le secteur privé, la recherche, et les agences multilatérales », ajouté Catarina.

Il est important de rappeler que M Boureima TABALABA, dès le début de sa carrière professionnelle n’a travaillé que dans le secteur AEPHA.Titulaire d’un Master II en Droit International de l’Environnement de l’université de Limoges (France) obtenu en 2012, il est aussi obtenu une maîtrise en droit (série : sciences juridiques), de l’Ecole Nationale d’Administration du Mali (ENA),   en 1996. Le natif de Dioni dans le cercle de Douentza est un homme de conviction qui fait des choix. C’est pourquoi depuis plus d’une décennie, il est engagé dans la question du SWA, car il est convaincu que ce combat aussi peut apporter de l’embellis au secteur et aux populations de notre pays par l’amélioration du cadre de l’AEPHA.

Youba KONATE