Comme au mois de la solidarité (octobre) l'ONG islamique ‘’Al-Farouk’’ a offert des vivres à 600 familles le 18 mai 2019 à son siège, sis à l'ACI 2000. Cette donation qui s’inscrit dans les actions de solidarité pendant ce mois béni de ramadan, consiste à apporter une assistance à 4 000 personnes.

C'est devenu une tradition pour l'ONG Al-Farouk. Chaque mois de ramadan, cette organisation fait des dons à des familles en situation difficile. Cette année, l'ONG a offert des vivres à 600 familles de la Commune IV du District de Bamako. Ainsi, chacun des bénéficiaires a reçu un sac du riz, cinq kilos de spaghetti, cinq litres d'huile et cinq kilos de sucre. Parmi ces bénéficiaires, l’on notait des orphelins, des veuves et des invalides de la société.  Ils étaient tous présents à cette remise, présidée par Mme Kouyaté Fanta Samaké, représentant le ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.

« L'action de ramadan, c'est une tradition que nous respectons chez nous. Comme vous venez de le constater, cette année, nous avons décidé d'offrir des kits alimentaires à 600 familles, soit 4000 personnes. Cette action nous a coûté 16 millions de francs CFA. L'action de ramadan de cette année s'articule en deux volets. D'abord la distribution des vivres comme celle-ci, ici au siège et des nourritures offertes pour les ruptures dans les différentes mosquées tout au long de ce mois », a déclaré Ibrahim Kontao, président de l'ONG Al-Farouk.

La représentante du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Mme Kouyaté Fanta Samaké, a qualifié cette action de ‘’service à la nation’’. « Le gouvernement du Mali à travers notre département ne peut que saluer tous ces efforts de bienfaisance de la part d'Al-Farouk. Car, c'est le rôle du ministère de la Solidarité, mais si l'ONG Al-Farouk le fait à notre place, cela ne peut que compléter nos actions et c'est une très bonne chose. Nous demandons à tout un chacun d'imiter ce geste, ce beau geste, car c'est ce dont le Mali a besoin aujourd’hui pour lutter contre la pauvreté », a-t-elle ajouté.

Côté récipiendaires, c'est un sentiment de reconnaissance et de joie. « Nous n'avons pas de qualificatif pour ce don qui n'est pas une première chez Al-Farouk. Chaque année, nous assistons à des remises de kits ici au siège de l'ONG. Cette année, Dieu faisant bien les choses, c'est nous qui avons eu la chance de l'avoir. C'est ce que l'islam nous recommande et nous les bénissons pour ça. Nous espérons que d'autres en bénéficient également », a témoigné Demba Kouma au nom des bénéficiaires.

Amadou Basso

Source : Ziré-Hebdo