Depuis l’attaque du village Ogossagou, le samedi le 23 mars dernier par des individus armés qui a coûté la vie à plus de 130 personnes, les discours tribalistes et les messages à caractères xénophobes envahissent les réseaux sociaux au Mali. Ces discours  de haine ont pris une ampleur inquiétante, ces derniers jours, sur Facebook, Wahtssap, Twiter, et autres. L’Association des Professionnels  de la  Presse en Ligne (APPEL Mali) a le devoir de rappeler à tous ses membres qu’il est formellement interdit  de diffuser toute information à caractère xénophobe.

A cet effet, l’APPEL Mali invite les Directeurs de publications des sites d’informations, et d’autres professionnels en ligne à s’abstenir de relayer ces discours tribalistes et xénophobes.

Enfin, l’APPEL MALI en appelle au professionnalisme et au respect de l’éthique et la déontologie  afin de sauvegarder l’unité nationale, la paix et le vivre ensemble.

Bamako, le 28 mars 2019

Le président .

Modibo L Fofana