Les 13 et 14 novembre 2019, s’est tenue la formation des journalistes  sur les droits des enfants et la protection des filles travailleuses domestiques. C'était dans la salle de conférence du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

A travers son projet ‘’Jigitugu’’, Educo Mali entend faire la promotion des  droits de l’enfant et de la protection des filles travailleuses domestiques du Mali (FDT). C’est un projet qui s’étend sur une durée de trois ans, prendra fin en 2021. Ainsi pour réussir ce combat, les responsables dudit projet ont jugé nécessaire d’impliquer les hommes de médias, d’où cette formation de deux jours dont l’objectif était de renforcer leurs capacités pour une meilleure communication sur les actions du projet en faveur des enfants et des filles travailleuses domestiques.

Pendant ces deux jours, Mme Ballo Aminata Koné, coordinatrice d'Educo, Mme Attaher Salimata Traoré, personne ressource à Educo et Alhassane Koné technicien développement à Educo, ont échangé avec les hommes de médias sur les thématiques relatives aux droits de l’enfant en général et à ceux des filles travailleuses domestiques (FTD) en particulier. Il s’agit, entre autres, des droits de l’enfant et la protection intégrée des FTD ; de l’approche droit de l’enfant ; de la notion de migration, risque et opportunité ; de la politique de bientraitance de l’enfant et enfin de la stratégie de communication du projet.

Toutefois, des travaux de groupes initiés  par les différentes formatrices  ont permis aux participants de comprendre davantage les attentes réelles d'Educo Mali. Ces travaux ont porté sur des questions : ‘’Selon vous quelles stratégies de communication d’accompagnement du projet Jigitugu pour une meilleure amélioration des conditions de vie des FTD ?’’  Et ‘’Quel serait notre rôle en tant que journalistes dans la mis en œuvre de ses stratégies ?’’

À l’issue des travaux, des propositions de solutions ont été faites par les journalistes allant dans le sens de préserver l’intérêt des enfants dans toutes les activités les concernant. Selon le projet Jigitugu d'Educo, pour une enfance épanouie, les tous petits doivent être les acteurs principaux de tout ce qui les concerne.

Fatoumata Dicko Diako

Source : Ziré