L’ONG AMASSA Afrique Verte Mali, grâce à l’appui du Conseil régional du Centre Val de Loire France, vient en soutien aux populations déplacées internes de la région Mopti. 

Selon les données de la Direction Nationale du Développement Social (DNDS), entre janvier et avril 2019, la situation sécuritaire s’est totalement dégradée dans la région de Mopti avec des attaques multiformes entrainant des centaines de morts et provoquant le déplacement d’au moins 3 069 personnes vers les villes de Sévaré et Mopti. À la mi-avril 2019, ce chiffre avait dépassé 5 000 personnes déplacées. Ces déplacés sont surtout venus des cercles de Koro, Bankass et Bandiagara répartis entre la commune rurale de Socoura (une commune voisine de Mopt)  et la commune urbaine de Mopti au niveau des quartiers de Médinacoura, Ganga, Komoguel, Barbé, Banguétaba et Wailirdé.

Face à cette situation, le Conseil régional du Centre Val de Loire a accordé une aide d’urgence certes modeste de 10 000 Euro, soit plus de 6,5 millions de F CFA pour une assistance alimentaire et nutritionnelle à ces déplacés. 

Cette assistance a porté sur 10 tonnes de mil ; 2,5 tonnes de riz local ; 840 kg de farines infantiles enrichies MISOLA ; 500 kg de sucre, 500 kg de lait en poudre et 500 morceaux de savon.

Ces kits ont été distribués, le 10 août 2019 à 100 ménages composés de 816 personnes allant de 15 ans à 70 ans, ainsi que 250 enfants. En plus des distributions de kits alimentaires et nutritionnels, les animatrices d’AMASSA ont réalisé deux séances de sensibilisation sur les bonnes pratiques nutritionnelles et sur l’importance de la diversification alimentaire au niveau de deux sites d’accueil des déplacés : Waïlirdé (22 participantes) et Djondiori « village CAN » (39 participantes). Ces animatrices ont par ailleurs fait des démonstrations culinaires sur les mêmes sites à l’intention des femmes enceintes et allaitantes déplacées. Tous les déplacés ont dégusté la bouillie à base de farine MISOLA.

En définitive, l’assistance alimentaire et nutritionnelle financée par le Conseil régional du Centre-Val de Loire pour un montant de 10 000 € a été très bien appréciée par l’ensemble des bénéficiaires. L’assistance doit contribuer à alléger les souffrances de 130 ménages (100 ménages initialement prévus et 30 ménages additionnels) et au moins 250 enfants qui vivent au niveau des différents sites d’accueil dans des conditions lamentables.

Les distributions ont touché les 100 ménages prévus. Par solidarité, les ménages bénéficiaires ont rétrocédé 120 sachets de farine MISOLA à 30 ménages supplémentaires à raison de 4 sachets par ménage.

Abdoulaye OUATTARA / Afrikinfos-Mali