85% des maladies dans les pays en voie de développement comme le Mali sont provoquées par le manque d’assainissement adéquat, selon l’OMS. A cela s’ajoutent les conséquences sur l’environnement qui sont notamment les pollutions et les émissions de gaz à effet de serre. 

Au Mali, les collecteurs et caniveaux qui existent et mêmes des lieux publics sont transformés en dépotoirs par les populations et les GIE. Et ce sont les conséquences du manque d’infrastructures adéquates, regrettent certains observateurs.

Source: Studio Tamani