Bamako- la société Malienne, santé sécurité au travail (SO.MA.S.S.T) organise le 07 novembre 2019, la troisième édition de la journée d'échanges sur la sécurité et santé des travailleurs. L’annonce a été faite ce 05 novembre 2019 au cours dune conférence de presse animée par Dr Seydou Sanogo, président de ladite société

Cette troisième journée, selon les organisateurs, va réussir tous les acteurs du secteur de la santé sécurité au travail afin de faire des propositions concrètes allant dans le sens de la protection des travailleurs au Mali. Ainsi au cours de cette rencontre, des communications seront faites sur des thématiques comme : ‘’Lacontribution de la Sécurité-Santé au Travail et dans la production et le développement durable’’ ; ‘’Le rôle et l'importance du médecin de travail et les obligations des entreprises vis-à-vis des employés lié aux accidents de travail’’.

Selon Dr Seydou Sanogo Médecin du Travail et président de la SO.MA.S.S.T, les risques professionnels à savoir : les accidents du travail et les maladies constituent aujourd'hui des véritables enjeux politiques. Il explique ainsi que  selon le Bureau international du Travail, 2,2 millions de travailleurs dans le monde meurent chaque année dans le cadre de leur travail, à la suite d'un accident de travail ou d'une maladie professionnelle, soit 5 000 personnes par jour.

“La sécurité au travail selon l’organisation international du travail se définit comme un état de bien être physique , mental, et social , optimal résultant d’un millier de travail sûr et salubre dans lequel les travailleurs peuvent exercer une influence sur leur travail et accomplir des taches“,a-t-il souligné. Pour Dr Seydou Sanogo, il se produit chaque année près de 268 millions d'accidents du travail non mortels dans le monde et 160 millions de nouveaux cas de maladies professionnelles qui sont enregistrés tous les ans. « L'organisation international du Travail (OIT) a déjà estimé à près de 4% Ia part des indemnités et absences du travail dues aux accidents du travail et aux maladies professionnelles dans le PIB mondial », a-t-il précisé.

Le président de la SO.MA.S.S.T estime également que les quelques statistiques disponibles montrent que la possibilité pour un travailleur d'être victime d'un accident est  3 à 5 fois plus élevée dans les pays en voie de développement que dans ceux industrialisés.

C’est pour pallier cette situation que la SO.MA.S.S.T. a décidé d’organiser cette journée d'échanges sur le thème: « La contribution de la Sécurité-Santé au Travail dans la production et le développement durable ».

Fatoumata Dicko Diako / Afrikinfos-Mali