Ce 05 février 2018, le Président du parti Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence FARE An Ka Wuli, Modibo Sidibé, a reçu, au siège de sa formation politique, une délégation de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), conduite par son premier vice-président, Ibrahim N’Diaye.  

En conclave, les responsables des deux formations politiques ont échangé sur les grandes préoccupations de l’heure au Mali. « Nous avons échangé sur pas mal de points. On a parlé des réformes administratives qui pourraient venir suite à la révision constitutionnelle, mais aussi des élections de façon générale. Nous avons échangé sur beaucoup de choses concernant la gouvernance de notre pays. C’est une première rencontre qui ne sera, certes, pas la dernière, car nous pensons qu’on va encore se rencontrer dans quelques mois pour se donner des idées finales sur les différentes questions abordée au cours de cette première rencontre», a annoncé Ibrahim Ndiaye à la sortie de la réunion.

Quant au président des FARE An Ka Wuli, Modibo Sidibé, il a tenu à ajouter : « Je crois qu’il faut vraiment remercier l’URD pour cette démarche salutaire de rencontrer la plupart des partis politiques. Effectivement, en plus de ce qu’a avancé notre collègue de l’URD, nous avons surtout échangé sur l’avis des FARE qui croient que la crise multiforme que vit notre pays exige une refondation de notre nation par le canal d’un dialogue national ».

Après avoir salué le vice-président de l’URD,  Modibo Sidibé a précisé : « Je crois que eux aussi, ils ont cette perception de la crise multidimensionnelle ; ils ont cette volonté qu’on puisse, par le canal d’un dialogue politique, d’une rencontre politique des forces sociales et des forces politiques, convenir sur un canevas de sortir de crise devant redresser le Mali ».

Il faut préciser que la réunion a duré plus d’une heure.

Amadou Kodio, afrikinfos-mali.com