La Cour constitutionnelle du Mali a proclamé aujourd'hui la liste provisoire des candidatures pour l'élection des députés à l'Assemblée Nationale. Elle est prévue pour le 29 mars prochain. Sur 560 listes déposées, 545 ont été validées et 15 jugées invalides. Conformément à l'article 5 de la loi, la Cour a demandé que les réclamations dirigées contre les candidatures retenues soient transmises devant les « 9 juges » dans les 24 heures qui suivent.

Parmi les listes de candidature rejetées figurent entre autres celles de ADP-Maliba dans la circonscription électorale de Bafoulabé, l'alliance ADEMA Pasj-URD-RPM de Mopti, YELEMA à Goundam et ASMA CFP à Tombouctou. La Cour reproche à ces candidats de « ne pas respecter certaines règles de la loi électorale ».

Cependant, concernant les candidatures retenues, le plus grand nombre de candidat est enregistré dans le District de Bamako avec 332 candidatures. Il est suivi de la 3ème région, Sikasso, avec 238 candidatures. Le plus faible taux est enregistré dans la région de Kidal avec 14 candidats, dont 3 femmes et 11 hommes.

Au total, sur les 545 listes validées, figurent 1.021 hommes et 426 femmes

En attendant la proclamation définitive des listes, la Cour constitutionnelle a demandé à ceux qui ont des déclarations contre les candidatures validées de le faire auprès de son institution dans les 24 heures qui suivent la proclamation.

Pour rappel, les élections législatives prévues pour le 29 mars prochain ont été plusieurs fois pour des « raisons sécuritaires ».

L'Association malienne pour le relèvement du taux de participation aux élections, salut cette proclamation provisoire de la liste des candidatures pour les élections législatives. Selon ses responsables, cela est un « pas significatif pour le retour de la stabilisation dans le pays ». Ils demandent aux populations de « sortir massivement le jour des élections pour élire le candidat de leur choix ».

Source: Studio Tamani