Moussa Mara, ancien Premier ministre, est candidat aux prochaines élections législatives en Commune IV du district de Bamako. Le Président du parti Yéléma, qui ira avec le jeune Assane Sidibé, nous l’a confirmé, hier dimanche 2 février, au cours d’un entretien téléphonique.

La candidature se faisait attendre. Elle est désormais officielle. L’ex Premier ministre (9 avril 2014 – 9 janvier 2015), qui a renoncé, en 2018, à sa candidature pour soutenir celle de Cheick Modibo Diarra, lors de la présidentielle, a levé le voile sur son intention de devenir député à l’Assemblée nationale. Il nous a expliqué qu’il se porte candidat dans le souci de « représenter dignement les habitants » de sa circonscription électorale.

Moussa Mara, ancien Ministre de l’Urbanisme, nous a également confié que son parti partira à ces échéances électorales en CIV, en solo. En clair, son parti ne nouera pas d’alliance avec d’autres formations politiques dans la Commune IV du district. Yéléma, créé en 2010, abordera ainsi ces législatives avec deux candidats : Moussa Mara, ancien Premier ministre et Assane Sidibé, 3è adjoint au maire de la C IV, qui a rejoint son parti.

Ces deux porte-étendards, conformément aux stratégies du parti,  » mèneront des campagnes de proximité « . Lesquelles consistent, selon l’ancien maire de la C IV, à aller à la rencontre des électeurs dans leurs domiciles ou dans les lieux publics. La bataille électorale dans cette circonscription s’annonce rude. Car, le député sortant, Moussa Diarra, fervent dénonciateur de la politique française, se porte candidat indépendant. Ce qui permettra au RPM, parti présidentiel, de désigner, au moins, deux autres candidats, sans compter les candidats des autres partis, dont l’URD.

Le parti de Moussa Mara entend, selon son président, travailler dur pour s’assurer la victoire à l’issue de ces élections. Dans d’autres communes du district, sa formation politique n’hésite pas à aller en coalition. Elle a, notamment, scellé une alliance en Commune I du district avec PRVM-Fasoko de Mamadou Oumar Sidibé, ancien candidat à la présidentielle de 2018.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant