Dans le souci d'orienter l'économie informelle vers l'économie formelle, les acteurs des collectivités territoriales, sous la houlette de la Mairie du District de Bamako,  comptent organiser un grand forum à Bamako du 25 au 26 avril 2019. Le lancement officiel de cette importante activité destinée à booster l'économie sociale et solidaire a eu lieu le vendredi 19 avril 2019 à la mairie du district de Bamako, en faveur d’une conférence de presse.

Principalement, ce forum, premier du genre au Mali, vise à rassembler un certains nombre de pays de la sous-région afin d'échanger sur la question de l'économie sociale et solidaire, considérée aujourd’hui comme une alternative réelle aux problèmes d'emplois. Ainsi, c'est le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, coprésident du Réseau de l'Economie Sociale et Solidaire, qui a aminé la conférence de presse du lancement desdites activités. Dans sa déclaration luminaire, le maire de Bamako a expliqué la grande importance de cette rencontre économique qui aura lieu cette semaine à l'hôtel Kinpesky de Bamako.

Plusieurs pays de l'Afrique Francophone seront au rendez-vous, selon le maire Adama Sangaré. «De façon concrète, c'est pour aider les Maliens, nos frères et sœurs qui ont des initiatives, mais aussi qui ont besoins d'être soutenus. Il s’agit de faire en sorte que ces jeunes gens qui sont dans l'informelle puissent venir vers le secteur formel. Il faut aussi les appuyer à travers les réseaux bancaires et  des réseaux locaux afin que leurs activités puissent avancer et deviennent beaucoup plus libérales», a-t-il précisé.

Toutefois,  Adama Sangaré a ténu à ajouter : « C'est une plateforme qui va accueillir des participants aux profils divers venant d'Afrique de l'Ouest, notamment du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Niger, du Togo, de la Mauritanie, de la République Centrafricaine, mais aussi du  Cameroun pour sa vécu dans le domaine du Réseau. »

Sur le plan national, le maire du district de Bamako a souligné que l'activité sera pilotée par les collectivités territoriales. S'agissant du budget du forum, Adama Sangaré a expliqué : « Par rapport à l'importance de l'activité, nous minimisons le budget qui, à priori, ne doit dépasser les 10 millions de francs CFA. Et au niveau de la mairie, on va financer 4 millions et demi et le ministère de tutelle prendra le reste en charge. Ceux qui vont venir, ce sont les amis du Mali et ils ont décidé de se prendre en charge.»

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali