Les États-Unis sont prêts à relâcher jusqu’à 2.500 prisonniers du groupe terroriste Daech* dans les pays d’Europe si ces derniers ne les acceptent pas volontairement, selon Donald Trump.

Les États-Unis pourraient libérer les terroristes de Daech* qu’ils détiennent si l’Europe refuse de les accepter

«Nous souhaitons que l’Europe reprenne 2.500 djihadistes de Daech*, qu’ils retournent en Europe: en France, en Allemagne, dans d’autres endroits. Si elle ne les prend pas, nous devrons probablement les relâcher en Europe», a-t-il déclaré aux journalistes jeudi 1er août.

Fin avril, Donald Trump a rappelé que les États-Unis détenaient 1.800 membres de Daech* capturés lors des combats en Syrie.Selon lui, les États-Unis sont en train de décider quoi faire de ces prisonniers dangereux.

«Les pays européens n’aident pas, même si cela a été fait pour leur bien. Ils refusent de reprendre les prisonniers de leurs pays respectifs», a-t-il déploré via Twitter.

Donald J. Trump 
@realDonaldTrump 

We have 1,800 ISIS Prisoners taken hostage in our final battles to destroy 100% of the Caliphate in Syria. Decisions are now being made as to what to do with these dangerous prisoners....

Donald J. Trump 

@realDonaldTrump 

....European countries are not helping at all, even though this was very much done for their benefit. They are refusing to take back prisoners from their specific countries. Not good! 

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Depuis 2014, les États-Unis et leurs alliés mènent une opération militaire contre Daech* en Syrie et en Irak. En Syrie, l’opération est menée sans l’approbation officielle de Damas.

En décembre dernier, Donald Trump a annoncé l’évacuation des troupes de Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source: https://fr.sputniknews.com