De la maison d’arrêt où il est incarcéré suite à sa condamnation dans le cadre du procès du coup d’État de septembre 2015, Djibrill Bassolé a été transféré dans un hôpital de la capitale pour des soins. Selon la famille de l’ex-ministre des Affaires étrangères, son état nécessite une évacuation sanitaire hors du pays.

Une photo du général Djibrill Bassolé, dernier ministre des Affaires étrangères sous Blaise Compaoré, a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit l’ex-chef de la diplomatie burkinabè affaibli par la maladie.

État « encore plus dégradé »

« C’est une photo authentique prise quelques jours avant son hospitalisation », dit un membre de sa famille. Nicodème Bassolé est l’un des cousins de l’ex-ministère des Affaires étrangères : « Son état s’est encore plus dégradé que sur la photo que vous voyez. Et nous, nous souhaitons vraiment qu’on lui permette d’accéder à des soins plus adéquats pour recouvrer la santé. Tout le dossier médical a été transmis depuis le mois d’août au niveau de son ministère de tutelle qui est le ministère de la Défense, mais nous n’avons pas de trace jusqu’à l’heure. »

Une évacuation sanitaire ?

Selon une source gouvernementale, la décision de laisser partir Djibrill Bassolé pour des soins hors du pays a été prise il y a quelques jours par la chambre d’appel du tribunal militaire. « C’est le rapport médical qui tardait à venir », souligne notre interlocuteur qui assure que le général Djibrill Bassolé pourrait bénéficier d’une évacuation sanitaire hors au pays.

Source: RFI