Le nouveau Commandant du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique a choisi le Mali pour sa première visite au sahel

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, a reçu en audience cet après-midi le général Stephen J.Townsend, de l’armée américaine, avec lequel il a eu des échanges. Le général américain est le 5 ème commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), nommé à ce poste le 26 juillet 2019. Les échanges et les discussions, ont porté sur l’évolution actuelle de la situation au Mali, particulièrement, la lutte contre le terrorisme, le leadership régional et la coopération sécuritaire entre le Mali et les États-Unis. La toute première visite en Afrique la conduit au Mali. Après, il ira  au Burkina-Faso et au Niger.

A l’issue de l’audience , présentant ses condoléances au Chef de l’Etat , au gouvernement de la République du Mali et au peuple malien, suite aux nombreuses pertes en vies humaines civiles et militaires , dues aux actes terroristes, le général Stephen J Townsend, a déclaré«  Le Commandement des États-Unis pour l’Afrique continuera d’appuyer les efforts internationaux visant à réduire la capacité des organisations extrémistes violentes au Mali, de mener des attaques violentes et de perturber et de neutraliser leurs réseaux ».

Le Général Stephen, n’a pas manqué d’évoquer l’assistance et les appuis de son pays aux Nations Unies, aux forces armées et de sécurité du Mali, mais également à Barkhane-MINUSMA, et au G5-Sahel. Les États-Unis interviennent au Mali entre autres dans le cadre de la santé , de l’éducation, de la sécurité alimentaire , mais également de la bonne gouvernance. Ils participent également aux renforcements des capacités de nos forces armées et de sécurité. Notre pays a participé aux derniers exercices d’opérations spéciales Flintlock organisées en Afrique de l’Ouest en 2018 et 2019.

L’audience s’est déroulée côté malien en présence du Ministre de la défense et des anciens combattants, du Ministre Secrétaire Général de la Présidence, du Conseiller à la sécurité nationale, du Chef d’Etat Major particulier du Chef de l’Etat, du Chef d’Etat Major Général des Armées, du Chef de Cabinet du Chef de l’Etat et de l’intérimaire du Conseiller diplomatique du Président de la République.

La délégation américaine comprenait, outre le Commandant du Commandement Africom et de l’Ambassadeur des États-Unis au Mali , les cadres d’Africom dont le Major-Général William Gayet, directeur des opérations et de la cybercriminalité, le Major-général Christopher E. Craige, directeur de l’engagement stratégique et le brigadier général Dagvin R.M.Anderson, Commandant des opérations spéciales en Afrique.

Madou’s Camara (Présidence de la République du Mali)