Pour obtenir ladhésion de nos compatriotes vivant à lextérieur au dialogue national inclusif, les membres du triumvirat chargés de lorganisation dudit dialogue ont respectivement rencontré, ce jeudi 25 juillet 2019, une délégation du Haut Conseil des Maliens de lExtérieur (HCME) et du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), conduite par son président, Mohamed Chérif Haïdara.

Dans le cadre de l’organisation du dialogue national inclusif prévu dans l’accord politique de gouvernance signé le 2 mai 2019 entre le gouvernement et une partie de la classe politique et de la société civile, les membres du triumvirat, Pr Baba Akhib Haidara, médiateur de la République ; Ousmane Issoufi Maiga, ancien Premier ministre; Aminata Dramane Traoré, ancien ministre,  sont à pied d’œuvre pour amener le maximum d’acteurs de la société civile et de la classe politique à participer audit dialogue. C’est dans ce cadre qu’ils ont rencontré le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) au Bureau du médiateur de la République. Les échanges ont porté sur l’élaboration des termes de référence dudit dialogue à laquelle le CSDM a été invité à participer.

Le président du CSDM, Mohamed Cherif Haidara, s’est ainsi réjoui de cette rencontre. Selon lui, son organisation jouera toute sa partition pour la réussite du dialogue. « Le CSDM participera à la commission chargée délaborer les termes de référence du dialogue national inclusif et prendra part au dialogue proprement dit. Il est important que tous les Maliens comprennent qu’on na pas dautre choix que de dialoguer. Pour s’entendre, on n’a pas dautre choix que de montrer à la face du monde que ceux qui sont morts pour le Mali, ne sont pas morts pour rien », a-t-il souligné.

Selon lui, le président de la République a pris la bonne initiative d’organiser ce dialogue. « Cest à nous, les Maliens, de montrer quon peut le faire, en faisant le sacrifice de venir se parler afin de montrer quon est un pays uni », a-t-il ajouté. Pour terminer, Mohamed Chérif HAIDARA dira que le CSDM tend la main au HCME pour réussir cette mission confiée au triumvirat par le président IBK, « car rien ne vaut la paix et cest dans cette paix que le pays avancera », a-t-il conclu.

A O

Source: Ziré-Hebdo