Bien qu’une réelle accalmie semble prévaloir dans le cercle de Koro depuis quelques jours, des mouvements d’individus armés non identifiés y sont toujours perceptibles.Une mission militaire quittant Diankabou est tombée dans une embuscade entre Seguemana et Soye. Bien qu’aucun bilan précis n’ait encore été fourni, les combats ont, semble-t-il été très violents, du moins du côté des assaillants qui ont laissé des corps sans vie.Les incidents remontent au weekend dernier lorsque la mission des FAMas, qui venait à peine de quitter Diankanbou, a été la cible de tirs nourris entre les localités de Seguemana et Soye. Les militaires ont riposté violemment, repoussant l’assaut des assaillants. Lesquels ont fini par battre en retraite, abandonnant sur place quelques corps sans vie.
A croire des sources concordantes, les militaires avaient affaire à des éléments du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. Notamment des affidés de la Katiba Ansar Eddine Macina, membre de cette coalition terroriste conduite par Iyad Ag Ghaly.

Signalons qu’en plus des groupes terroristes, plusieurs individus armés habillés en tenue de chasseurs donzos commettent de nombreux forfaits dans cette zone, causant la mort de civils.
Rappelons qu’en courant juin dernier, quelque 35 civils selon le gouvernement, plus de 100 selon le maire de Sangha, avaient été sauvagement exécutés dans le village de Sobane Da à quelques encablures du cercle de Koro.

Les attaques contre des civils sans défense ont toujours cours au centre du pays, notamment dans la région de Mopti.

Abdoulaye DIARRA

Source : L’Indépendant