Dans le cadre de la prévention de  crise et la lutte contre le fanatisme religieux tout en renforçant la cohésion sociale au Mali, le département allemand des affaires étrangères, à travers Gesellschaft für Internationale Zusam enarbeit (GIZ) a lancé, ce 28 février 2019, un nouveau projet/programme appelé ‘’Donko Ni Maaya’’. Financée à hauteur de 2,5 millions d’euros, soit 1 milliard 500 milles de francs CFA pour une durée d’environ trois ans, cette initiative consiste  à épauler les jeunes évoluant dans le domaine de la culture.

C’est le ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou Koïta, qui a effectué le lancement officiel de ce programme, au nom de son homologue de la culture empêché. Ce projet ‘’Donko Ni Maaya’’ s’adresse prioritairement à la couche juvénile qui évolue dans le secteur de la culture, notamment dans les activités pouvant mobiliser autour des questions de la paix et de la cohésion sociale. Il s’agit, entre autres, de la musique, des festivals, du théâtre etc.

Selon Magali Moussa, chef du projet Donko Ni Maaya, cette initiative permettra de soutenir la production culturelle urbaine ; la diffusion d’initiatives de la création culturelle ainsi que le conseil politique et le renforcement institutionnel dans la promotion du secteur de la culture immatérielle du Mali. « A travers des centres culturels et des initiatives culturelles, les jeunes pourront renforcer leur contribution aux débats sur la gouvernance, le vivre ensemble et la paix dans la société malienne », a-t-elle ajouté.

Dans son intervention, le ministre Koïta a précisé : « C’est un projet porteur pour le Mali, c’est un projet pour le renforcement de la paix et de la cohésion sociale et qui vise un secteur important du vivre ensemble qui est celui de la culture. Vous savez, l’Allemagne a toujours été aux côtés du Mali. Que ça soit dans la crise actuelle ou dans les domaines de coopération bilatérale, on a toujours eu de projets porteurs venant de la République Fédérale d’Allemagne. De par ma modeste personne, représentant la ministre de la culture empêchée, je remercie très sincèrement la République allemande pour ce geste. »

Reconnaissant que la culture malienne souffre toujours des séquelles de la crise multidimensionnelle, le ministre de la jeunesse, pense que ce projet permettra aux jeunes artistes maliens, qui cherchent  leurs repères, de réaliser leurs rêves.

Côté du donateur, l’Allemagne, on invite les jeunes à soumettre leurs projets capables de relever le défi qu’attend le Mali. Il s’agit du défi de la Promotion de la paix et de l’emploi, mais surtout du renforcement de la cohésion sociale.

Ce projet dont le coût s’élève à 2,5 millions d’euros, soit 1 milliards 500 milles de francs CFA est entièrement financé par le département allemand des affaires étrangères à travers le Deutsch Gesellschaft für Internationale Zusam enarbeit (GIZ) et sera réalisé à Bamako en allant de la date  du lancement jusqu’au fin mars 2021.

Amadou Kodio, afrikinfos-mali.com