Les rideaux sont tombés ce samedi 13 juillet 2019 sur la formation des pèlerins pour le Hadj 2019 au Centre islamique de Hamdallaye. Cette cérémonie de clôture était présidée par le représentant du ministre des Affaires religieuse et du Culte, Ibrahima DIABY ; en présence du Directeur Général Adjoint de la Maison du Hadj, Boubacar Mintou KONE ; du Directeur général du Centre culturel islamique de Hamdallaye, Idrissa DIARRA; du vice-président du Haut Conseil Islamique du Mali, Mohamed TRAORE, ainsi que des encadreurs et une foule nombreuse de candidats au pèlerinage aux lieux Saints de l’islam.

Après avoir souhaité la bienvenue aux uns et aux autres, le Délégué général pour la campagne du Hadj 2019, Ibrahima DIABY, a vivement salué les pèlerins pour la foi et l’enthousiasme qui les animaient pendant toutes les séances de formation aux règles et principes de l’islam, en général, et aux rites du pèlerinage musulman, en particulier.

Il a également félicité les formateurs pour la qualité des modules, à la fois théoriques et pratiques, qui ont été dispensés aux pèlerins pour leur permettre d’accomplir leur hadj avec satisfaction et à hauteur de souhait.

En plus des formations générales, les pèlerins ont eu droit à une première session de formation hebdomadaire visant à améliorer les apprentissages théoriques et pratiques de leur religion, s’est félicité, pour sa part, M. DIABY.

Il a aussi apprécié la pédagogie des formateurs et la pertinence des thématiques abordées, notamment pendant la première session de formation, c’est-à-dire : la connaissance de l’Islam ; la prière et les conditions de sa validité ; les rituels du Hadj et de l’Oumra ; les formalités administratives ; des conseils généraux pour les pèlerins ; la mémorisation de quelques sourates et invocations.

«Je ne doute point que vous tirerez un grand profit des formations théoriques et pratiques que vous avez reçues pendant ces deux sessions, une fois à la Mecque et sur les lieux saints de l’islam », s’est-il montré confiant à l’endroit des pèlerins, avant de les inviter :«à se conformer scrupuleusement aux lois et règlements du pays hôte, l’Arabie Saoudite, et à se consacrer uniquement à la raison même de leur présence en terre sainte de l’islam, à savoir : accomplir le cinquième pilier de l’islam ».

Le Directeur général par intérim comme le Délégué général n’ont pas manqué d’exhorter les pèlerins à prier pour eux-mêmes, mais aussi, pour le pays, afin de sortir de la grave crise sécuritaire que nous traversons et de renouer avec la paix et la stabilité. L’animation des différents modules était assurée par des facilitateurs qualifiés, maîtrisant parfaitement les approches et techniques d’animations utilisées dans l’andragogie. Mieux, une formation générale de six jours successifs est organisée à la veille du départ des pèlerins pour l’Arabie Saoudite, afin de consolider les connaissances déjà acquises chez certains pèlerins et de prendre en charge les pèlerins retardataires. Cette formation générale se tiendra pendant six jours successifs.

Notons que le Hadj est une obligation pour tout musulman ayant des aptitudes requises pour son accomplissement une fois dans sa vie, à savoir : physiques, morales et financières.

Abdoulaye OUATTARA /Afrikinfos-Mali