Une forte délégation nationale du ministère de l’Agriculture, conduite par le chef du département, Moulaye Ahmed ABOUBACAR, a séjournée du 5 et 6 juin 2019, dans le Bafing. Au cours de cette descente de terrain, le ministre et sa délégation, ont procédé au lancement officiel des Centres ruraux des prestataires des services agricoles (CRP) à Sonfara, sur les bords du fleuve Sénégal, précisément à Manantali dans la région de Kayes

Cette cérémonie qui marque ainsi l’opérationnalisation de 10 CRP à travers le pays s’est déroulée en présence du ministre d’Etat chargé l’équipement rural, Adama SANGARE ; du coordinateur nation de la CPEA, Idrissa DIALLO ; du président de l’APCAM, Bakary TOGOLA ; des membres de la commission loi de l’Assemblée ; des autorités politiques et administratives de la localité, des chefs des services techniques, des autorités traditionnelles de Manantali. Une initiative heureuse des plus hautes autorités, mise en œuvre par le ministère de l’Agriculture à travers la Cellule de promotion de l’entreprenariat agricole (CPEA), les CRP constituent, selon ses responsables, des outils de développement agricole et de lutte contre exode rural.

Après le mot de bienvenue du chef de village de Sonfara, Famakan SISSOKO ;  le maire de Bamafélé, Moussa KEÏTA, a indiqué que la Bafing est une terre agricole. Il s’est réjoui du lancement des 10 CRP. Il a également profité de l’occasion pour inviter le président de la république à s’impliquer pour la réalisation de l’axe Tamaga-Manantali long de 104 Kms pour désenclaver cette zone agricole. Aussi, la même doléance concerne la route du périmètre B sur la riche gauche du Sénégal.

A son tour, le représentant de la coordination des 10 CRP, Bernard DOUMBIA, président de la coordination de Sélingué a, au nom de ses collègues, remercié le gouvernement pour cette heureuse initiative. Dans son intervention, le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, a invité les jeunes bénéficiaires à prendre soins du matériel. Il les a également invités au sacrifice et au don de soi pour la réussite de ses projets pilotes qui augurent de belles perspectives pour les jeunes ruraux.

Dans son discours de lancement, le ministre Moulaye Ahmed ABOUBACAR a souligné que les CRP ont pour vocation de : réduire le chômage par la création d’emplois agricoles durables; réduire la pénibilité des travaux agricoles ; concourir à la maitrise du calendrier Agricole.  Il s’agit aussi de créer des pools d’équipements agricoles de proximité; et amoindrir l’exode rural des jeunes et de lutter contre la pauvreté.

C’est la raison pour laquelle, a-t-il fait savoir, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEITA a dit au cours des journées paysannes que : «les CRP c’est l’avenir». Il ressort de son intervention que pour la mise en œuvre de cette initiative heureuse, le gouvernement a consenti d’énormes sacrifices, en dotant chaque CRP d’infrastructures comprenant : un bureau pour le président, un bureau pour le gestionnaire, une salle de conférence, un magasin, un hangar, un logement du gardien, trois latrines et une cour clôturée. De même, les dix CRP ainsi lancé ont été bénéficié chacun d’un tracteur dont le montant global (10 tracteurs) est estimé 166 498 000 F CFA. Aussi, chaque CRP compte aussi ; 7 décortiqueuses ; 6 motoculteurs et de leurs accessoires ; 3 batteuses multicéréales ; 6 faucheuses.

Le coût total de ces équipements s’élève à 50 645 000 F CFA. Soit un montant total 217 143 000 F CFA pour les tracteurs et autres équipements. A cela s’ajoute des travaux d’électrification des centres estimés à environ 70 000 000 F CFA. La moitié de ses équipements a été cédée aux CRP sous forme de subvention à hauteur de cinquante 50%. De l’avis du ministre, ce sacrifice mérite de la part des CRP un bon usage des équipements et surtout une bonne gestion de leurs ressources. «Le Mali attend de vous des résultats probants en votre qualité de précurseurs de ce nouveau modèle de développement dans le monde rural», a-t-il dit.

Grâce à ces équipements, les CRP assurent des prestations de services agricoles dans les activités de labour, de pulvérisation, d’hersage, de décorticage, de battage, de fauchage et cela avec un gain de temps record.

La cérémonie de lancement de ces CRP a été marquée par la signature des conventions de cession du matériel et des locaux entre la CPEA et les bénéficiaires.

Elle a aussi été caractérisée par une démonstration de la conduite de tracteur par la jeune dame Mafing TRAORE dit ‘’Fifi’’, du CRP de Sélingué.

Abdoulaye OUATTARA / Afrikinfos-Mali