Une quarantaine de journalistes et de communicateurs spécialisés sur les questions électorales ont participé, du 2  au 3 juillet 2019, à un atelier de réflexion qui s’est tenu à la Maison des Aînés et dont l’objectif est la création d’un Club Médias-Elections et Bonne gouvernance.

Organisé par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD), en partenariat avec la Division des Affaires électorales de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), cet atelier de deux jours a été ouvert par  le Chef de cabinet du département, Haminy Belco Maiga, représentant  le Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Dans son mot de bienvenue, Haminy Belco Maiga a estimé que cet atelier constitue pour le département « une opportunité pour informer et sensibiliser l’opinion nationale à travers les médias sur les enjeux et l’importance des réformes politiques et institutionnelles en cours au Mali. lorsque les conditions d’organisation sont pleinement réunies, en termes de libre participation et d’égalité des chances et de transparence dans le déroulement du processus électoral, la presse se doit de relayer les faits dans un souci d’apaisement et de sauvegarde de la cohésion sociale

Quant au Directeur de la Division des Affaires électorales de la MINUSMA, Kacou Assoukpe, dans son intervention, il a réitéré toute la disponibilité de la mission onusienne dans l’accompagnement du gouvernement du Mali, sous forme d’appui multiforme, comme ce fut le cas, notamment, lors de la dernière élection présidentielle malienne. «En outre, la Division électorale de la Mission onusienne a appuyé le MATD, à travers la mise en place d’un Centre d’information électorale animé par la Commission Communication des élections de 2018», a-t-il ajouté.

M. Assoukpe perçoit le futur Club Médias-Elections et Bonne gouvernance comme un outil qui contribuera à renforcer les capacités des journalistes dans la collecte, le traitement et la diffusion/publication de la bonne information électorale, pour éviter les fausses nouvelles, susceptibles de créer la suspicion autour des consultations électorales et de susciter des crises.

Au cours de cette de formation, plusieurs communications ont été faites. La première communication a porté sur « Règles de déontologie et d’éthique : Liberté et responsabilité sociale du journaliste ». Elle a été présentée par le Dr. Cheick Oumar Maïga, journaliste, secrétaire général du Ministère de la communication, chargé des Relations avec les Institutions.

La 2ème Communication  sur « Place et rôle de la presse dans la consolidation de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de la démocratie », a été animée par le Dr. Sidiki Nfa Konaté, journaliste, ancien directeur de l’ORTM et ancien Ministre de la Communication. La troisième présentation «Club-Medias-Élections : Objectifs, Missions et Mécanisme de fonctionnement» a été développée par Tiona Mathieu Koné, Journaliste, ancien Conseiller en communication à la Présidence de la République et à Energie du Mali (EDM).

Le lieu d’accueil des activités du Club est la Salle de presse du Centre international de conférences de Bamako (CICB). Le bon fonctionnement du Club passe, nécessairement, par un secrétariat permanent qui sera animé par le chargé de communication du Ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation. Ce dernier sera assisté par un représentant du Ministère de la communication, un représentant du Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA) et d’un représentant des partenaires techniques et financiers (PTF).  

Pour mener à bon port cette initiative, un Comité scientifique a été mis en place chargé d’étudier et de soumettre les thèmes à débattre et des actions à mener sur les élections et la bonne gouvernance au Mali. Ce comité est composé de dix (10) membres dont trois femmes, les membres du Secrétariat permanent et un représentant de la Maison de la presse.

Le Comité peut faire appel à toute compétence permettant d’atteindre les objectifs assignés au Club Médias-Elections qui vise à contribuer à la bonne gouvernance et à l’organisation d’élections libres, transparentes, crédibles et apaisées. Il revient au Comité de désigner en son sein un président, un vice-président et un rapporteur.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali