Au Mali, ce mois de janvier est devenu particulièrement meurtrier aux FAMa et à leurs partenaires. Après l’attaque contre le camp du contingent Tchadien à Aguelhok, le dimanche 20 janvier 2019,  une autre mission de sécurisation des FAMa a été aussi victime d’une autre attaque le 21 janvier 2019 à Toyé dans la commune rurale de Matomo, cercle de Macina dans la région de Ségou. Il s’agit d’une embuscade qui a fait plusieurs victimes.

Des groupes terroristes ont lancé deux attaques complexes et simultanées contre les Forces Armées Maliennes 21 janvier 2019. La première a été une embuscade tendue contre une patrouille des FAMa dans la forêt de Toyé, commune rurale de Matomo, cercle de Macina.  Au cours de cette opération, un élément des FAMa a trouvé la mort. Côté ennemi, 13 terroristes ont été neutralisés.

Quant à la seconde attaque, elle a visé un poste avancé des Famas où elles cohabitaient avec une milice dozo du cercle de Macina. Là-bas, les bandits armés ont réussi à saccagé cette caserne après le repli tactique des éléments qui l’occupaient. Aussitôt après l’arrêt de déluge de feu, un autre élément des FAMa a été retrouvé mort. Dans leur fuite, les assaillants ont emporté un pick-up des forces armées du Mali. Dans un communiqué, le ministère de la défense et des anciens combattants a confirmé le même bilan, avant de marteler que les opérations de ratissage sont en cours dans la zone afin de traquer des éventuels terroristes blessés au cours de l’accrochage.

O.D, afrikinfos-mali.com