Dans la nuit du 09 au 10 juin 2019, des hommes armés non identifiés ont attaqué le village de Sobame Da dans la commune de Sangha, cercle de Bandiagara, région de Mopti. Le premier bilan fait état de 95 morts et de 19 portés disparus. Selon le maire de la commune de Sangha, sur une population de trois cents habitants, seulement 50 personnes répondent à l'appel aujourd'hui. « Nous avons pour le moment 95 civils tués, les corps sont calcinés, nous continuons de chercher des corps », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un élu de la commune de Koundou (cercle de Koro) aux micros de nos confrères de AFP.

Dans un communiqué, le Gouvernement du Mali précise : « Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale qu’une tragique attaque armée a été perpétrée ce lundi, vers 3 heures du matin, dans le village de Sobame Da, dans la commune de Sangha, dans la région de Mopti. Des hommes armés, soupçonnés d’être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre ce paisible village.  Le bilan provisoire établi par une mission du Poste de Sécurité de Diankabou dépêchée immédiatement sur les lieux, en présence du maire de Sangha, fait état de 95 morts et de 19 portés disparus, plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées. Des renforts sont actuellement déployés dans le secteur et mènent un large ratissage pour traquer les auteurs. Le gouvernement de la République du Mali présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et assure que toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de ce carnage. D’autres informations seront bientôt communiquées sur cette tragique attaque. »

A suivre !

Ousmane BALLO / afrikinfos-Mali