Au cours des assises de la conférence ordinaire des évêques du Mali tenues du 16 au 18 janvier 2019 à Bamako, les évêques se sont prononcés sur le projet de l’éducation sexuelle complète et sur la situation au centre du pays.

Deux principaux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre ordinaire des évêques du Mali. Il s’agit de l’examen du budget 2019 de la conférence des évêques du Mali et celui des statuts et règlements intérieurs de certaines structures de l’Eglise. Aussi, les participants se sont penchés sur le projet d’une «Lettre pastorale à caractère social».

Cette conférence a été également l’occasion pour les participants d’examiner la situation sociopolitique du pays avec, à la clé, une épître épiscopale à l’adresse de la communauté catholique du Mali, en particulier, et du peuple malien dans son ensemble.

A la clôture de la session, le président de la Conférence épiscopale du Mali, Mgr. Jonas DEMBELÉ, évêque de Kayes, a souhaité une bonne et heureuse année aux fidèles chrétiens ainsi que l’ensemble du peuple Malien, avant de prier pour que la paix revienne. «Qu’il nous donner la force d’avoir pitié les uns des autres pour bâtir un vivre ensemble harmonieux», a-t-il imploré.

Au cours de cette conférence, les évêques ont également exprimé leurs préoccupations sur des sujets, tels que le projet de l’’’Education sexuelle complète’’ et le massacre de populations civiles au centre du pays. «Nous avons des inquiétudes au sujet du programme dénommé ‘’Education sexuelle complète’’. Nous avons besoin d’avoir en main le document y afférent pour en avoir le cœur net et pouvoir l’examiner, en ne perdant pas de vue que nous vivons dans un monde globalisé où nos Etats subissent beaucoup de pression. Nous devons, cependant, pouvoir nous affirmer pour y faire face en faisant de la place à la pensée religieuse des peuples », a précisé Mgr. Jonas DEMBELÉ.

Il a également ajouté : «Nous sommes également inquiets à cause de l’instrumentalisation des peuples peuls et dogons au centre de notre pays ». A la fin des travaux, l’évêque de Kayes a tenu à remercier le président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, le Chef du gouvernement Soumeylou Boubeye MAÏGA et l’ensemble du Gouvernement dont l’engagement a permis à l’église d’organiser le pèlerinage de Kita, ainsi que la célébration du 130è anniversaire de l’évangélisation au Mali.

En plus de Mgr. Jonas DEMBELÉ, plusieurs autres fidèles chrétiens ont pris part à cette rencontre. Il s’agit, entre autres : Le Cardinal Jean ZERBO, archevêque de Bamako ; Mgr. Jean Gabriel DIARRA, évêque de San ; Mgr. Jean Baptiste TIAMA, évêque de Sikasso ; Mgr. Augustin TRAORÉ, évêque de Ségou ; Abbé Michel DOUYON, administrateur diocésain de Mopti.

Abdoulaye OUATTARA , pour afrikinfos-mali.com