Mal construit et sans titre réel, un bâtiment en état d’effondrement a été démoli à la demande du ministère de l’urbanisme. Très déçus de cette construction hasardeuse de ce grand bâtiment, les responsables de l’ordre des architectes du Mali ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont demandé à mettre de l’ordre dans les futures constructions de bâtiments. C’était ce 16 janvier 2019 à la maison de la presse.

« Nous sommes ici ce matin devant vous pour informer suffisamment les populations de ce qui s’est passé à l’ACI 2000 et de voir des perspectives pour éviter à jamais un tel scénario », a déclaré Cheick Saadibou Moussa Kanté, président de l’ordre des architectes du Mali.

Pour lui, une construction doit forcément respecter des règles et des normes déterminées. « Nous voulons d’abord vous expliquer les processus de construction d’un bâtiment. Un bâtiment, ça va du foncier jusqu’à la dernière couche de pinceau en passant par tous  les ordres professionnels du domaine. Voilà pourquoi nous tenons à vous informer du rôle de notre profession qui est vraiment méconnu de nos jours au Mali. Quand vous décidez de construire un bâtiment, vous devez toujours tenir compte de l’environnement que ça intègre. Si vous ne le faites pas, vous risquez la vie des autres d’où toute l’importance d’impliquer tous les ordres professionnels de construction. Il ne faut pas hasarder de donner le tout à un maçon qui n’est qu’un simple exécutant des ordres. Car, un maçon n’est pas un ingénieur encore moins un entrepreneur », a précisé Cheick Saadibou Moussa Kanté.

Les urbanistes, les ingénieurs conseillés  et les entrepreneurs ont tous pris part à cette conférence d’information et de sensibilisation

Amadou Kodio, afrikinfos-mali.com