Le 11 mai 2019, la maison de la presse du Mali a abrité un atelier d'information et de sensibilisation des communicateurs sur les informations météorologiques. Organisé par le cadre de concertation des directeurs de publication (CCDP), en partenariat avec le ministère des transports et de la mobilité urbaine, la BAD et Mali Météo, cet atelier avait regroupé une quarantaine de journalistes.

Conjointement présidé par le coordinateur du CCDP, Boubacar Bany Zan et Djibrilla Maïga, directeur général de Mali Météo, cet atelier, pour Boubacar Bany Zan, est plus que jamais nécessaire aujourd’hui pour les journalistes maliens. Selon lui, l’atelier intervient à une période où nous observons, à travers le monde, des bouleversements climatiques, dont les explications sur les causes et conséquences relèvent de la seule compétence des spécialistes de la météo ou du climat.

«C’est l’occasion pour nous les communicateurs, de connaître Mali Météo, les objectifs de sa création, ses missions, les grandes actions posées ayant contribué à l’amélioration du cadre de vie des populations et de l’environnement», a déclaré le coordinateur du CCDP.

Visiblement ravi, le coordinateur du CCDP Boubacar Bany Zan conclura que cette première session ne permettra pas certainement de maîtriser les informations météorologiques de façon approfondie, mais plutôt de connaitre les notions de base qui intéressent au quotidien les communicateurs de tout genre.

Pour sa part, le directeur général de Mali Météo, Djibrilla Maïga,  a donné des détails poignants aux participants sur les missions de sa structure. Ainsi pendant deux heures temps, les échanges ont porté sur les différentes informations météorologiques et climatologiques fiables. Il s’agit, entre autres, des bulletins de vigilance, des bulletins mensuels, saisonniers etc. Ce sont des éléments exclusivement conçus pour prévenir le danger, sauver des vies humaines, préserver les biens et apporter de la valeur ajoutée aux différentes activités de Mali Météo.

Ousmane DIAKITE  / Afrikinfos-Mali