Le mercredi dernier, le Gouvernement Dr Boubou Cissé a tenu son tout premier Conseil de ministres à Koulouba, sous la présidence du Président de la République, Chef d’État, Ibrahim Boubacar Keita.

A l’entame des travaux, IBK a rendu un vibrant hommage à l’équipe sortante en général et à l’ancien Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaïga (SBM) en particulier.

“Je félicite l’ancien chef du Gouvernement. Quand nous l’appelâmes, ce n’était pas facile, mais il a su relever les défis et nous cheminerons ensemble encore pour bâtir ce pays, car c’est ce qui nous unit” a souligné le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta.

Comme on peut le constater, le président IBK est reconnaissant  envers son frère cadet et collaborateur à cause de la qualité et l’approche de ce dernier dans la conduite des affaires publiques.

En réalité, IBK ne peut pas oublier SBM, car celui était pour lui un rampart, un gilet de protection. La grande interrogations que toute personne bien avertie peut se poser aujourd’hui est  de savoir si :Dr Boubou pourra mettre ses pieds sur les traces du grand “Bonkoyno” (chef en langue Sonraï), qui a posé des actes qui seront inscrits dans les annales de l’histoire du Mali. C’est tout la mal qu’on peut lui souhaiter.

En plus des honneurs rendus à SBM, IBK a rappelé à ceux qui rêvent encore qu’il est le seul commandant du bateau Mali en ces termes” Je suis le Président légitimement élu, je ne suis pas le Président clandestin  ou de la honte, j’ai été élu par le peuple”. Il a envoyé un message fort de paix aux Maliens. IBK a réussi le pari de la reconciliation. En effet le fait d’avoir pu convaincre une tranche de l’opposition à participer au redressement du Mali. Cela est déjà un signe de cohésion.

Après ces rappels nécessaires, le Président de la République a exhorté la nouvelle équipe gouvernementale à combler les attentes des Maliens qui sont grandes. Les défis de l’heure sont grands : l’insécurité, le front social avec en ligne de mire la crise scolaire dont le premier éducateur a instruit au Premier Ministre de tout faire pour la circonscrire. Déjà une réunion sur la question était prévue avant d’être reportée, mais l’initiative est à saluer.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre