Comme nous l’annoncions dans nos précédentes parutions (voire L’Indépendant du mardi 9 avril au vendredi 12 avril dernier) une motion de censure a été préparée par des députés de l’opposition et appuyée par ceux de la majorité pour faire partir le gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga.

Bien que son dépôt ait été annoncé pour le jeudi 18 avril, date de la prochaine séance plénière, les députés, dans le but de boucler l’opération d’ici à la fin de la semaine, ont demandé à ce qu’il soit avancé de 24 heures.

C’est ainsi que lors d’une réunion du bureau de l’Assemblée nationale qui s’est tenue hier, une séance plénière extraordinaire sera ouverte demain mercredi 17 avril, en lieu et place de celle prévue pour le jeudi 18 avril.

Ce, afin que ladite motion puisse être soumise au vote 48 heures après, soit le vendredi 19 avril, conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule en son article 94 qu’ » à partir du dépôt, la conférence des présidents fixe la date des discussions des motions de censure qui doit avoir lieu au plus tard le troisième jour de la séance suivant le jour du dépôt.

S’il y a plusieurs motions, la Conférence peut décider qu’elles seront discutées en commun, sous réserve qu’il soit procédé pour chacune à un vote séparé « .

A cet égard, des députés de l’opposition et de la majorité se sont dits confiants que le quorum des 2/3 des députés soit 98 sur les 147 que compte l’Assemblée nationale, sera atteint, voire dépassé.

M H

Source: L'Indépendant