Le 2 mars 2020 à l’ex-CRES de Badalabougou, le Ministère de l’Energie et de l’Eau, à travers l’Agences des énergies renouvelables du Mai (AER-Mali), a organisé un atelier en vue de partager avec ses partenaires, les expériences de la Lituanie au Mali sur l'énergie solaire.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier, présidé par Dr. Souleymane Berthé, directeur général de AER-Mali, a enregistré la présence des représentants de la sociétéSaules GRAZA de Lituanie, ceux de l'Hôpital Gabriel Touré et de l’Université des Sciences Techniques et Technologie de Bamako.  C’est dans le cadre de sa mission de promotion de l’utilisation à grande échelle des énergies renouvelables que l'AER-Mali a signé une convention de partenariat avec la société Saules GRAZA (JSC) de la Lituanie dont l'objectif est le transfert de connaissances et d’expériences lituaniennes acquises au Mali par l'installation de technologies d'énergie solaire. 

Une convention de partenariat qui a abouti à la réalisation de deux centrales solaires au Mali d’une puissance de 100 KWc chacune. Ces installations ont été faites à l'Hôpital Gabriel Touré et à l’Université des Sciences Techniques et Technologie de Bamako. C'est dans ce cadre qu'a été organisé cet atelier dont l’objectif est de permettre à la société Saules GRAZA (JSC) et aux structures de l'Etat en charge les questions d'énergies renouvelables de se partager des expériences pour la promotion du secteur.

Ainsi, selon Moussa Diam Sidibé, administrateur des Ressources Humaines, représentant le directeur du CHU Gabriel Touré, ces installations vont permettre de régulariser et de diminuer le coût de l'électricité au sein de l’hôpital. « Nous demandons à l'AER-Mali de continuer sur cette lancée »,a-t-il lancé. Quant à Brahima B. Traoré, directeur général adjoint de l’Institut des Sciences Appliquées de l’Université des Sciences Techniques et Technologie de Bamako, c'est une aubaine pour les étudiants du secteur des énergies renouvelables de faire des travaux pratiques sur ces installations.

Pour sa part, Markynas de lasociété Saules GRAZA (JSC), a tenu à saluer l'AER-Mali et les autorités du pays pour la possibilité offerte à sa société de travailler au Mali. Comme pour le rassurer davantage, le directeur général de  l'AER-Mali a souligné : « Votre présence à Bamako à cet atelier témoigne de l'importance et de l'intérêt que porte la République de Lituanie au développement de la coopération entre nos deux pays.»

 Des centrales solaires de 200 KWc en cours !

 Selon son directeurgénéral, Dr. Souleymane Berthé, l'Agence des Energies Renouvelables du Mali (AER-Mali) participe à un programme spécial sur le changement climatique avec la Lituanie. « Le programme est initié dans le cadre d’une coopération bilatérale avec les institutions énergétiques de la République de Lituanie pour le développement des énergies renouvelables intitulé ‘’Transfert des connaissances et de l'expérience lituaniennes au Mali par l'installation de technologies d'énergie solaire’’. Le programme est financé par le Ministère de l'Environnement de la Lituanie sous forme de don », a-t-il ajouté.

De son intervention, il ressort que pour la phase pilote du programme, deux projets d'installation de centrales solaires d'une puissance totale de 200 KWc sur les toits des bâtiments de l'hôpital Gabriel Touré et de l'Institut des Sciences Appliquées de Bamako (ISA) sont en cours de mise en œuvre avec l’utilisation des technologies lituaniennes. « Ces centrales fourniront de l'électricité pour la consommation interne des bâtiments, donc couvriront en partie des besoins énergétiques annuels de l'hôpital et de l'Institut des Sciences Appliquées de Bamako », précise-t-il. 

Pour le directeur général de l’AER-Mali, un champ solaire de 315 modules photovoltaïques a été aussi installé sur les toits des bâtiments de l'hôpital Gabriel Touré d'une puissance totalisant 100 KWc, ainsi que cinq  onduleurs de marque HUAWEI. « En plus, des batteries de stockage ont été installées pour assurer une fourniture continue de l'électricité dans la salle de réanimation et la Pédiatrie (salle des enfants prématurés). Un autre champ solaire de 313 modules a été installé sur le toit du bâtiment de la Faculté des Sciences et des techniques (FAST) et l'Institut des Sciences Appliquées (ISA) avec deux onduleurs. Les installations des équipements sont presque terminées et tous les deux systèmes solaires sont opérationnels », a-t-il souligné.

Ousmane BALLO

Source: Ziré