Convaincu que la lutte contre la corruption ne pourrait être gagnée sans un changement de mentalité, accountabilitylab à travers, son programme Integrity ICON, encourage les quelques rares fonctionnaires intègres de l'État afin d'ambitionner d'autres. Ce vendredi 28 février 2020, les responsables de l’organisation ont organisé un débat public sur le terrain de N'Tomikorobougou afin d'échanger avec la population de Commune III du district de Bamako sur les qualités d’un fonctionnaire honnête et intègre. 

Créée en 2016,  accountabilitylab est une association dont le but est de contribuer au changement de comportement des fonctionnaires de l'État dans la gestion des affaires publiques. Pour ce faire, accountabilitylab a lancé le programme Integrity ICON qui consiste à dénicher et  à donner des récompenses symboliques aux fonctionnaires honnêtes et intègres de l’Etat dans le exercice de leurs fonctions.

Ainsi pour la cérémonie de ce 28 février 2020, les responsables de accountabilitylab étaient accompagnés de deux des anciens lauréats du programme, à savoir : Issa Cherif Dia, militaire et arbitre en baskett-ball et Ndji Dembélé, professeur d'enseignement supérieur.

Selon les explications du Directeur Résidant de accountabilitylab Mali, Souleymane Bouaré, le programme Integrity ICON  vise, pour l'instant, à mettre en compétition les fonctionnaires de l'État à tous les niveaux, du plus bas au plus haut fonctionnaire du pays. « Nous avons un programme inclusif qui concerne tous les fonctionnaires du Mali. Nous sélectionnons à travers nos volontaires, les fonctionnaires à la suite des enquêtes préliminaires ou souvent à travers les témoignages des populations  qui reçoivent directement les services de ces agents de l'État. Une fois cette étape passée, nous lançons les votes et une équipe spécialisée (jury indépendant) poursuit le reste du travail jusqu'à la fin du processus, c’est-à-dire la désignation des lauréats. Pour la première édition au départ, on avait sélectionné  plus de 4000 nominés pour le tour préliminaire », a-t-il précisé.

Une explication confirmée par les lauréats présents sur place avec témoignage à l'appui. « J'ai été appelé par les agents volontaires de accountabilitylab pour me parler du programme et me dire que j'étais sélectionné pour le concours. Étant militaire et arbitre, j'étais étonné. Mais, j'avais lancé beaucoup de projets/programmes qui m'ont permis de construire des terrains de basket à Bamako et dans beaucoup de villes du Mali. Aujourd'hui, j'ai 17 terrains de basket à mon compte. Il était peut-être facile à me suivre à travers mes activités, mais je ne m'attendais vraiment pas à être ciblé comme ça. Donc, quand j'ai reçu l'appel, j'ai eu peur et j'ai refusé de répondre à leur invitation. Quelques mois après, ils m'ont rappelé pour me dire que j'étais toujours dans la compétition, donc je me suis dit, il faut quand même chercher à savoir de quoi il s'agit. Et à la fin, j'ai été retenu par les membres de jurys qui avaient suivi mon parcours. C'est un coup de chance et aujourd'hui, je suis vraiment honoré »,a témoigné Issa Cherif Dia, militaire et arbitre en baskett-ball. 

Tout comme Issa Cherif Dia, Ndji Dembélé a été aussi proposé par ses étudiants à son insu. A la fin du processus, il a été désigné lauréat de 2017. Le lauréat 2018 n'est autre que l'actuel ministre de la justice, Malick Coulibaly, cela bien avant qu'il ne soit ministre. Comme quoi, accountabilitylab ne choisit pas dans le hasard.

Amadou Kodio / Afrikinfos-Mali