«Être chanceux, pour moi, c'est se préparer à saisir des opportunités. Je crois à la chance et je m'aperçois que plus je travaille, plus elle augmente », voilà clairement ce que pense le jeune commissaire de police, Haï Dramé. À seulement 31 ans, il est considéré comme une étoile montante et une icône, grâce à un parcours attrayant au sein de la police nationale.

Né à Missira en Commune II du District de Bamako, Haï Dramé obtient son baccalauréat série sciences humaines au lycée Bouillagui Fadiga du même quartier en 2006. En 2010, il décroche une maîtrise en Droit public. C’est en 2017 qu’il se présente au concours professionnel d’accès au corps des commissaires de police. A l’issue de ces épreuves, il est admis et entre à l’école de Police comme élève commissaire pour terminer en 2018.

Déjà entre 2016-2017, il  a valide le test et est affecté  à la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI) et devient formateur à la Cellule de formation de la Brigade en GTPI et PHP avant d'être mis à la disposition de la Cellule de Coordination de la Protection des Hautes Personnalités du ministère de la Sécurité comme Formateur et Coordinateur des activités de formation en Protection des Hautes Personnalités.

En mars 2017, il est affecté au ministère de la Sécurité et de la Protection civile avec comme tâche, la planification et coordination des activités de formation continue des agents de protection rapprochée des départements ministériels (Police-Gendarmerie-Garde) et  coordinateur des activités de protection des hautes personnalités lors des sommets et autres activités de grande envergure avec un déploiement conséquent d’agent de protection (police-gendarmerie-garde).

De mars 2019 à nos jours, Haï Dramé est commissaire de police à la direction de la formation de la police nationale, précisément à la Division Formation continue, comme chef de section des stages. En plus de tout cela, Haï Dramé engrange d’autres backgrounds. Il s’agit de co-animateur des formations à l’Ecole de Maintien de la Paix sur les cours UN CIMIC. Il a aussi des connaissances fondamentales sur les opérations de soutien à la paix (EMIA EMP).

Cet excellent jeune commissaire de police apprécié par les siens, toujours sourire aux lèvres, honnête et intègre demeure un précieux guide et un conseiller privilégié de toute la jeune génération de la police malienne.

De son service à son domicile, ses connaissances dressent de lui le portrait d’un homme humble, courageux et surtout assidu dans le travail. Par exemple, son chef hiérarchique à la direction générale de la police nationale (DGPN), le contrôleur général Mamy Sylla, le décrit en ces termes : «Je vous assure sincèrement qu’avec Haï, ma relève est assurée. Je suis fier de lui sans fausse modestie... »

Signalons que le jeune commissaire de police trentenaire (Haï Dramé) va à Yaoundé au Cameroun pour une formation de six mois dans la prestigieuse école d’Etat-major des Forces de Sécurité (DEMFS), niveau secondaire, le dimanche prochain.

Bon vent mon commissaire !

O. D

Source : Ziré