Après l’élection présidentielle de 2015 en Côte d’Ivoire ; celle  de 2016 au Bénin, le Président de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali (Observatoire), Ibrahima SANGHO, a été une nouvelle sollicité par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour effectuer une mission d’appui à la Société civile électorale aux Îles de Comores du 20 au 31 mars 2019. 

«Compte tenu de vos connaissances avérées en matière électorale et en votre qualité du président de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali, j’ai l’honneur de vous inviter à participer à une mission qui sera déployée à Moroni du 20 au 31 mars 2019», peut-on lire dans lettre d’invitation signé de Georges NAKSEU NGUEFANG, Directeur des affaires politiques et de la gouvernance démocratique à l’OIF. 

En effet, dans la perspective des élections anticipées du Président de l’Union et des Gouverneurs des îles et sur la base des recommandations de la mission d’évaluation électorale déployée du 28 février au 7 mars 2019 aux Comores, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a décidé d’apporter un appui multiforme à certaines institutions impliquées dans le processus électoral et à la société civile. 

C’est dans ce cadre qu’Ibrahima SANGHO, en tant qu’Expert électoral et Président de l’Observatoire pour les élections et la Bonne Gouvernance, a partagé avec l’Observatoire des Élections aux Comores (OBSELEC) l’expérience malienne de la Situation Room Électorale ou Cellule de veille électorale expérimentée en 2013 à travers le Pôle d’Observation Citoyenne Électorale (POCE) et en 2018 avec le Pool d’Observation Citoyenne du Mali (POCIM). 

Il a également appuyé l’OBSELEC, à travers des conseils avisés sur son plan de déploiement des Observatrices/Observateurs, sa collecte des données et sa communication électorale, lors du premier tour du scrutin des élections du Président de la République et des Gouverneurs des îles autonomes qui s’est tenu le dimanche 24 mars 2019 en Union des Comores. 

A traves cette mission, l’OIF prévoit de soutenir les initiatives des organisations de la société civile comorienne visant à renforcer la transparence et la crédibilité des opérations de vote. Ce soutien vise à privilégier l’échange d’expérience et de bonnes pratiques francophones en matière d’observation nationale des élections en mettant l’expertise malienne à la disposition de l’Observatoire des élections des Comores.

A. O pour Afrikinfos-Mali