Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale,  Tiébilé Dramé, a présenté ses vœux  de nouvel An à la presse nationale et internationale hier 28 Janvier 2020 au sein de son Département. Le ministre a donc profité de la même occasion pour parler des sujets brûlants de ces derniers temps dans notre pays, notamment les résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif, la démarche du Comité de Suivi de l'Accord (CSA), la rencontre des chefs d'État des pays du G5 Sahel à Pau (France) et la prochaine réunion des chefs d'État africains sur la crise en Libye.

 Tiébilé Dramé reste tout de même optimiste quant au retour de la paix dans notre pays. Ainsi, après avoir présenté ses vœux de santé, de prospérité et de réconciliation à ses hôtes et au peuple malien, le chef de la Diplomatie malienne a d’abord abordé les résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif. Pour sa part, il salue la réussite desdites assises. Un exercice, selon lui, est unique à son genre et qui a vu les Maliens échanger face à face sur les questions brûlantes de l’heure, dont les recommandations ont porté sur quatre (04) points essentiels à savoir : l'organisation des élections législatives, le redéploiement de l'armée malienne, la relecture de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation et l'organisation d'un référendum. 

Pour la mise en œuvre effective de ces recommandations, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale demande l'implication de tout un chacun.«2020 sera une année décisive pour le Mali. Nous devons tout faire pour rester sur nos objectifs qui est le retour de la stabilité, que l'État du Mali puisse recouvrir l'intégralité de chaque centimètre de son territoire. Au niveau de l'État, nous allons joindre l'acte à la parole pour montrer au peuple malien et au monde  entier que nous sommes très sérieux dans cette lutte pour le retour à la vie normale », a-t-il dit.

Toutefois, le chef de la Diplomatie du Mali estime que malgré une année 2019 émouvante, le peuple malien, à travers son armée, a su résister aux atrocités et à la barbarie qui lui ont été imposées. 

Ensuite, le ministre Tiébilé Dramé, dans son allocution, a parlé du redémarrage du Comité de Suivi de l'Accord dont les démarches entreprises sont salutaires. « On a vu au cours des réunions tout le monde a été impliqué, la partie gouvernementale, les mouvements signataires et la communauté internationale. Je pense que nous avons besoin de parler le même langage pour que la paix revienne le plus rapidement possible »,a-t-il souligné.

Une démarche qui, selon le ministre des Affaires étrangères, a facilité le redéploiement très prochain d'une armée reconstituée dans les régions du Nord du Mali, notamment à Kidal. « Bientôt l'armée malienne sera à Kidal, soit plus de 428 hommes. Certes la composition de la nouvelle armée sera formée par parité, soit 1/3 de chaque partie, notamment des FAMAs, de la Plateforme et de la CMA »,a-t-il précisé. 

S’agissant du Sommet des chefs d'État des pays du G5 Sahel à Pau en France,  Tiébilé Dramé a tenu à féliciter les acquis de la rencontre en faveur des pays membres et particulièrement du Mali. Il a enfin informé les hommes de médias de la tenue d’une réunion des chefs d'État africains sur la crise libyenne qui aura très prochainement.

Amadou Basso

Source: Ziré