Devant la communauté française en Côte d'Ivoire, le président Emmanuel Macron a annoncé la neutralisation ce samedi 21 décembre au matin de 33 terroristes dans la région de Mopti au Mali et a rappelé toute la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Emmanuel Macron a annoncé samedi 21 décembre à Abidjan que 33 « terroristes » avaient été « neutralisés » dans la matinée dans la région de Mopti, dans le centre du Mali, au cours d'une opération de la force française Barkhane.

Au cours de cette opération, les soldats français ont libéré deux gendarmes maliens qui étaient retenus en otages par les jihadistes et fait un prisonnier, a précisé le chef de l'État français, sans donner d'autres détails, au cours d'un discours devant la communauté française au deuxième jour de sa visite en Côte d'Ivoire.

Vendredi soir, lors de son discours aux soldats français au camp militaire de Port-Bouët, près d'Abidjan, le chef de l'État avait insisté sur le rôle d'appui de l'armée à la lutte internationale menée dans le cadre de l'opération Barkhane au Sahel. « Je souhaite que nous puissions donner une nouvelle profondeur, de nouveaux engagements, une nouvelle force à cette opération pour gagner ce combat indispensable à la stabilité et à la sécurité du Sahel, plus largement de toute la région et aussi de l'Europe, a affirmé Emmanuel Macron. Car si nous laissons prospérer la menace, elle nous touchera aussi. »

Source: RFI