Dans un communiqué rendu public le 24 Mars 2019, l’Association Malienne pour la Protection et la Promotion de la Culture Dogon (Ginna DOGON) se dit préoccupée par la décision du gouvernement de dissoudre le mouvement Dan Na Ambassagou avant les conclusions des enquêtes ouvertes après l’attaque du village d’Ogossagou. Ainsi, l’Association demande la dissolution de toutes les autres milices qui évoluent dans le centre du Mali et la sécurisation de toutes les populations sur toute l'étendue du Pays. Nous vous proposons l’intégralité dudit communiqué.

Association Malienne pour la Protection et la Promotion de la Culture Dogon Récépissé N°0284/MAT-DNAT du 22/04/91 (GINNA DOGON)

 L'Association culturelle "GINNA DOGON" a appris avec consternation, le massacre sans précédent perpétré à l'aube du samedi 23 mars 2019 par des éléments non encore identifiés dans le village de Ogossagou, situé à 14 km de Bankass. Le bilan est lourd: 134 morts et 45 blessés graves. Une semaine avant, des éléments non identifiés, ont tué 14 personnes et brulé des villages à quelques Kilomètres de Bandiagara.

Malgré les appels des populations, ces exactions ont duré plusieurs jours sans aucune réaction des autorités. En deux semaines, le pays dogon a perdu près de 150 personnes. L'Association GINNA DOGON, tout en condamnant avec la dernière rigueur ces actes ignobles, demande aux autorités de : diligenter une enquête pour que les auteurs de ces tueries soient arrêtés et punis par la loi ; rendre publiques les conclusions de ces enquêtes; éviter le parti pris et la stigmatisation; renforcer la sécurité de toutes les populations au centre du pays ; créer en priorité un cordon sécuritaire autour des zones à haut risque et y renforcer l'Etat d'urgence. - - -

 L'Association GINNA DOGON prend acte des mesures prises par le gouvernement, mais regrette qu'aucune allusion ne soit faite aux autres victimes dans le communiqué du Conseil des Ministres extraordinaires en date du 24 mars 2019. Par ailleurs, Ginna Dogon se dit préoccupé par la décision du gouvernement de dissoudre le mouvement Dan Na Ambassagou avant les conclusions de l'enquête 

Elle demande la dissolution de toutes les autres milices qui évoluent dans la zone et la sécurisation de toutes les populations sur toute l'étendue du Pays Dogon. L'Association Culturelle Ginna DOGON présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. 

Bamako, le 24 Mars 2019

 Le Président Mamadou TOGO, Officier de l'Ordre  National