L’autorité de régulation des marchés publics et des délégations de services publics (ARMDS), en collaboration avec le Cabinet Afrique compétences, a organisé une session de formation sur ‘’le cadre juridique des marchés publics, l’éthique et la déontologie dans les marchés publics et l’introduction des recours‘’ à l’intention d’une vingtaine de membres de l’Association des journalistes-reporters du Mali (AJRM). C’était du 02 au 06 décembre 2019 au mémorial Modibo Kéita de Bamako.

Au cours de cette formation sur les marchés publics, les participants ont suivi plusieurs modules relatifs à la gestion des dépenses de l’Etat visant à  satisfaire les besoins de la population et la passation des marchés publics au Mali. Ainsi, le formateur, Bacari Sissouma, a précisé : « C’est une formation d’initiation pour permettre à la société  civile, surtout les journalistes-reporters de mieux appréhender les processus d’utilisations et de gestions des fonds publics à travers la passation des marchés publics »,  a-t-il souligné.

Le formateur a également invité les participants à mieux se servir des notions apprises pendant cette session de formation afin de mieux sensibiliser l’opinion nationale sur les dépenses de l’Etat pour une meilleure transparence dans l’acquisition des marchés publics en matière de matériels, fournitures, construction et autres prestations.

Quant au chef de département et d’appui technique à l’ARMDS, Abdoulaye Sissoko, il a insisté sur l’accompagnement de son département pour la réussite de cette formation qui, selon lui,  permet d’aider les journalistes  dans leur travail de tous les jours. Le directeur général d’Afrique compétences, Mathieu Noregma Ouédrago, a tenu aussi à féliciter l’ensemble des participants pour intérêt qu’ils ont porté à ladite formation et pour leur assiduité durant toute la semaine.

Toutefois Boubacar Kanouté, président de l’association des journalistes-reporters du Mali (AJRM), a souligné que cette formation vient à point nommé. Pour lui, elle a été une bonne opportunité pour l’AJRM de mieux cerner les contours de passation des marchés publics au Mali et surtout les moyens de recours dont la société civile dispose en cas de manquement aux règles établies par les services des marchés publics.

Enfin, la formation s’est achevée par un test d’évaluation et une remise d’attestations aux participants.

Fatoumata Dicko Diako

Source : Ziré