Au cours d’une adresse à la nation le 4 novembre 2019, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), a déclaré avoir instruit à la hiérarchie militaire, l’élaboration d’un nouveau concept opérationnel pour une meilleure offensive, au niveau du relèvement du commandement opérationnel sur le terrain et une amélioration des conditions d’engagement de nos hommes.

C’est un IBK visiblement éploré qui a, une fois de plus, appelé à l’union sacrée derrière les forces armées maliennes en cette période très difficile. « L’attaque de Indelimane, de Boulkessy et Mondoro et toutes celles qui les ont précédées montrent la gravité de la situation que vit notre pays. Nous sommes en guerre. Les seigneurs de guerre du terrorisme international au Sahel continuent leur croisade obscurantiste sanglante avec l’objectif évident de détruire nos institutions, notre pays et nos pays », a-t-il déclaré.

IBK a également rappelé : « Cette attaque terroriste contre nos militaires, m’offre l’occasion d’exprimer au peuple malien, aux familles de nos braves soldats durement éplorées ma profonde compassion et mes condoléances les plus émues. Pieusement, je m’incline devant leur mémoire et prie pour le repos éternel de leurs âmes. Aux blessés, civils et militaires, je souhaite prompt rétablissement. La nation malienne restera éternellement reconnaissante de leur engagement pour la défense du territoire national et la sécurité des Maliens. »

Après avoir soutenu que l’intégrité de notre territoire, la protection de notre population, le libre exercice de notre souveraineté demeurent au cœur de nos intérêts vitaux, IBK a également ajouté : « Face aux attaques meurtrières récurrentes contre nos emprises, j’ai présidé la session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale et une réunion ad hoc avec la hiérarchie militaire, respectivement le 09 et 30 octobre 2019. J’ai instruit des mesures fortes ; notamment l’élaboration d’un nouveau concept opérationnel qui donne une part importante à l’offensive, au niveau de relèvement du commandement opérationnel sur le terrain et à l’amélioration des conditions d’engagement de nos hommes. »

Comme solution durable à la situation actuelle du pays, le chef d’Etat a souligné : « Je ne cesserai jamais de le rappeler, c’est dans ces moments qu’il est impératif de rendre effective l’union sacrée autour de notre vaillante armée, derrière ces hommes qui ont choisi de nous défendre et de défendre le Mali tout entier, au prix de leurs vies. Le piège à éviter est de ne pas tomber dans la stratégie de l’ennemi qui est de nous opposer les uns aux autres et de saper le moral de nos vaillants combattants. Plus que jamais j’invite chaque Malienne et chaque Malien à faire preuve de solidarité autour de notre seul et vrai outil de décision nationale que sont nos FAMa. Cette solidarité est d’autant plus nécessaire que la lutte dans laquelle nous sommes engagés sera de longue haleine et notre résilience sera régulièrement mise à l’épreuve. Dans ces circonstances particulièrement graves où la stabilité et l’existence de notre pays sont en jeu, notre seule réponse doit être l’UNION NATIONALE, l’UNION SACRÉE autour de notre armée nationale, celle qui veille jour et nuit depuis si longtemps pour que le Mali demeure.»

Ibrahim Boubacar Kéïta reconnaît également que cette guerre n’est pas une guerre rien que contre le Mali ou le Sahel, mais mondiale. « Dans cet ordre mondial d’insécurité, la mutualisation des efforts et des forces est capitale. Face aux inquiétudes du présent et aux incertitudes du futur, nous ne cèderons jamais au sentiment d’impuissance qui peut nous conduire à nous habituer à ces décomptes de plus en plus réguliers et proprement insupportables. Les épreuves du moment nous commandent bien au contraire de saisir l’occasion pour nous mobiliser tous et tous ensemble. Le sursaut national que j’exhorte de tous mes vœux doit être de mise en tout, partout et par tous », a-t-il déclaré.

Ousmane BALLO

Source : Ziré