La grogne gagne la ville-garnison de Kati. En effet, les femmes, les veuves de militaires tombés au front et des jeunes de la localité (Kati) projettent une  grande marche aujourd’hui en direction du ministère de la Défense. L’objet de cette manifestation ? Crier leur colère et demander, entre autres, les limogeages du chef d’état-major général  des armées, le chef d’état-major de l’armée de terre, ainsi que d’autres chefs militaires. Si les « Katois » n’obtiennent pas gain de cause au terme de cette première manifestation, ils projettent  une  seconde marche de protestation, le mardi 26 mars prochain.

Par l’organisation de cette marche, les veuves  et les jeunes de Kati entendent exprimer leur ras-le-bol et  surtout leur mécontentement face la multiplication des attaques contre l’armée, avec son cortège de victimes (morts et blessés). La plus récente est celle de Dioura (Mopti) où l’armée malienne a payé un  lourd tribut  avec  plus  d’une vingtaine de morts. 

La Rédaction

Source : l'Aube