Le procureur du pôle économique et financier du tribunal de la commune III, MAMOUDOU KASSOGUÉ l’a dit lors de sa conférence courant week-end dernier : 6 autres personnes sont impliquées dans l’affaire qui a conduit à la mise sous mandat de dépôt de M. BAKARY TOGOLA, président de l’APCAM. Et si le juge KASSOGUÉ ne les a pas encore cités, ‘‘la sirène’’ en sait assez sur leurs identités.

Nos sources sont formelles. Trois d’entre eux sont tous présidents de fédérations qui font le bureau de confédération des cotonculteurs. Il s’agit de Drissa Mandéla, président de la fédération régionale de Sikasso, de Solo Mamady Kéita de la fédération de Kita et d’Anfa Coulibaly de la confédération de Koutiala.

La quatrième personne est le conseiller au renforcement des capacités de la confédération des cotonculteurs. Son nom est Raymon Dansoko. Bapié Doumbia est la cinquième personne. Il est le trésorier de la confédération des cotonculteurs, aussi un membre de la fédération de Fana dont le président est la 6ème personne. Son nom est Seydou Coulibaly.

Seydou Coulibaly n’est pas que le président de la fédération de Fana, il est aussi député à l’Assemblée Nationale. Elu à Kati, Seydou Coulibaly jouit toujours de son immunité parlementaire et n’a pas encore reçu notification de la part de la justice faisant cas de son implication. De sources bien introduites, il serait le cerveau de cette malversation financière qui tourne autour de 9 milliards Fcfa.

Après Bakary Togola, à quand le tour de Baba Berthé

Selon le procureur Mamoudou Kassogué se prononçant sur l’arrestation de BAKARY Togola ‘‘l’affaire dont il est question concerne les ristournes de la CMDT entre 2013 et 2019 qui s’élèvent à 9 milliards 462 millions 152 mille francs cfa’’. Des ristournes, précise-t-il, qui n’ont pas été donnés aux paysans.’’. Est-il possible que Bakary Togola fait usage illégal des ristournes sans complicité au sein de la CMDT elle-même. L’on doute fort.

De sources bien fondées l’un de ces premiers complices de Bakary Togola au sein de la CMDT sont les directeurs de la boite et l’actuel patron des lieux, Baba Berthé, est suffisamment mis en cause et accusé de faits de complicité avec Bakary Togola depuis son arrivée à la CMDT en octobre 2016.(La Sirène en avait parlé)

S’agissant de ces faits de complicité, Bakary Togola est accusé par ses camarades d’avoir fait passer plusieurs marchés en imitant la signature de Baba Berthé qui faisait semblant de n’être pas au courant alors que la passation de tout marché nécessite l’empreinte de chacun des deux hommes. Alors, pourquoi a-t-il gardé le silence pendant tout ce temps ?

Affaire à suivre !

Source: La Sirène