Le président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM) a été placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt de Bamako vendredi dernier. Bakary Togola a été interpellé  suite à une enquête menée sur l’affaire dite « des ristournes de la Confédération des sociétés Coopératives des producteurs de Coton », déclare le procureur du Pôle économique et financier de Bamako. Il est accusé de "corruption" et de "détournement de deniers publics". Toutefois, les cotonculteurs  de Koumantou dénoncent cette arrestation et exigent sa libération.

Selon le Procureur, c'est une "dénonciation anonyme" qui a alerté sa juridiction sur "des malversations" au niveau de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton. « Nous avons ordonné l'ouverture d'une enquête en saisissant la Brigade de recherche du Pôle économique et financier », dit-il. « Le dénonciateur nous a non seulement fourni des documents pour étayer sa dénonciation, mais il a aussi contribué à nous faire comprendre les lignes comptables des documents », explique Mamadou Kassogué.

Le Procureur souligne que les investigations ont prouvé un déficit de 9 milliards de FCFA sur plus de 13 milliards de FCFA octroyés à la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton par la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) entre 2013 et 2019.

Mamadou Kassogué précise également que les investigations seront approfondies par le juge d'instruction du Tribunal de grande instance de la Commune III du district de Bamako.
« Nous avons au stade actuel des charges contre lui, nous allons essayer de voir si ces charges existent de façon consistante. S'il apporte des éléments de décharges, nous allons les examiner et il bénéficiera de la présomption d’innocence », à déclaré  le Procureur à la presse ce week-end. Toutefois, le magistrat précise que « s'il s'agit de pièces fausses, cela va alourdir la situation. Parce qu'on sera obligé dans ce cas d'ouvrir de nouvelles poursuites pour faux et usages de faux ».
Il faut signaler que six (06) autres personnes sont aussi suspectées dans cette affaire de corruption et détournement des deniers publics. Le procureur rassure que les enquêtes en cours sont menées dans le respect des règles et de manière objective et transparente

Les cotonculteurs du cercle de Koumantou s'insurgent et dénoncent l'arrestation du Président de l'APCAM. Si pour certains, l'arrestation de Bakary Togola est "injuste et injustifiée" après tous les efforts consentis en faveur des producteurs du coton, d'autres estiment en revanche que cette décision n'est que "l'expression d'une justice à deux vitesses".

Source : Studio Tamani