Un début de réponse pour les manifestations contre la dégradation de la route Bamako-Kayes. Les travaux de reconstruction du tronçon Kati-Didiéni ont débuté ce lundi. Ces travaux sont exécutés par l’entreprise SOGEA-SATOM. Ils vont durer six mois. Le coût de réhabilitation de ce l’axe Kati-Didiéni s’élève à 78 milliards de FCFA. Les populations qui avaient exigé ces travaux de réhabilitation, expriment leur satisfaction.

Devant le rond-point du camp militaire de Kati, direction Didiéni : au moins une vingtaine de camions de décharge, des Caterpillars, des bulldozers, des citernes, font des allers-retours, pour dégager la route, avant le bitumage qui va suivre.
Plusieurs équipes de SOGEA SATOM, (l’entreprise qui exécute les travaux) de différentes sections sont sur les lieux. Pour ne pas rompre complètement le trafic, une déviation a été faite.
Long de 150km, le tronçon Kati-Didiéni sera fait en une fois deux voies. Selon le directeur national des routes, cette infrastructure sera de 7 mètres de largeur, avec des accotements de part et d’autres, qui seront aussi bitumés. Pour Mamadou Nama Kéita, la réhabilitation se fait section par section.
Cette première phase des travaux, consiste donc à la réhabilitation et au renforcement du tronçon Kati-Didiéni. Elle sera réalisée en six mois. Le reste du trafic, qui mène jusqu’à Kayes, sera construit dans les 24 prochains mois.
Les populations riveraines de Kati-Didiéni se disent « satisfaites » de la reconstruction de ce tronçon. Selon elles, cette route était à la base de plusieurs accidents. Pour les populations, ce sera la fin de nombreux calvaires.

Source : Studio Tamani